La Polynésie face au variant Omicron

coronavirus polynésie française
61be92e3ab38c_2021-12-18-heidi-yk-vaccination-omicron-frame-16480.jpg
Le pass sanitaire devrait devenir un "pass vaccinal" ©Polynésie la 1ère
Le covid-19 et ses nombreux variants prennent presque toute la place dans l'actualité du monde depuis maintenant deux ans. Omicron, le tout dernier variant, est arrivé au Fenua. Pourtant, ce n'est pas lui qui fait se ruer les volontaires dans les centres de vaccinations, mais plutôt le pass sanitaire.

Danser, sortir, se rencontrer... Ce sont les raisons qui poussent la population à aller se faire vacciner. Ces derniers parlent peu du variant Omicron : c’est le pass sanitaire qui motive - ou plutôt qui contraint.

Pass sanitaire oblige

La plupart des primo-vaccinés sont en grande majorité des jeunes qui ont attendu que le pass sanitaire devienne incontournable pour se décider.

Le pass sanitaire devrait d'ailleurs devenir un "pass vaccinal", qui ne pourra être activé qu'avec un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif. Il s'agit d'un projet de loi qui devrait être présenté le 5 janvier 2022 en conseil des Ministres selon FranceInfo. 

Au vaccinodrome de la Présidence, tout est fluide. Les équipes sont de mieux en mieux organisées. A 10h00, samedi 18 décembre, 400 personnes avaient déjà reçu leur première dose de vaccin.

Regardez le reportage de Brigitte Olivier et Heidi Yieng Kow :

©polynesie