Présidentielle : Tauhiti Nena soutient Eric Zemmour

élections polynésie française
Tauhiti Nena, 19 février 2022. ©Polynésie la 1ère
Tauhiti Nena a organisé un congrès dans la salle de conseil de la mairie de Papeete samedi 19 février. Il a annoncé son soutien à Eric Zemmour pour l'élection présidentielle et présenté les candidats de son nouveau parti pour les élections législatives.

Après avoir été exclu du parti de Gaston Flosse en janvier dernier, qu'il avait voulu remplacer en tant que candidat du Amuitahira'a dans la première circonscription pour les élections législatives, Tauhiti Nena a lancé un nouveau parti. Après le Tavini, Tau Hotu Rau, le Amuitahira’a, Tauhiti Nena fonde le Hau Ma’ohi Ti’ama. 

Un parti approuvé lors de la séance plénière qui s'est déroulée dans la salle de conseil de la mairie de Papeete, où les 400 chaises installées étaient occupées ce matin. 

400 chaises installées dans la salle de conseil de la mairie de Papeete. ©Polynésie la 1ère


Cette réunion a été l'occasion de présenter les fondements de son nouveau parti et d’annoncer les noms des candidats pour les circonscriptions 1 et 2 - respectivement Tauhiti Nena et Pamela Otcenasek. Le nom du candidat pour la troisième circonscription sera dévoilé la semaine prochaine. 

Pamela Otcenasek, candidate circo 2 Hau Maohi Tiama. ©Polynésie la 1ère


L'ancien boxeur a exposé son choix de soutenir Eric Zemmour à l'élection présidentielle de 2022. La représentante du candidat d'extrême droite Valérie Poirson était présente à la séance.  

Tauhiti Nena à gauche et Valérie Poirson au milieu. ©Polynésie la 1ère


Le congrès du parti, durant lequel les trois candidats et suppléants seront confirmés, se tiendra le 26 mars prochain. 

Les autres ralliements 

Toujours à l’extrême-droite et sans surprise, pour la troisième élection présidentielle, Te Nati renouvelle son soutien à Marine Lepen pour le Rassemblement National, avec un programme en douze points pour la Polynésie.

Sans surprise non plus Heiura Les Verts soutient depuis 25 ans le candidat écologiste. Cette fois-ci, ce sera donc Yannick Jadot.

Dans la course aux 500 parrainages, les deux candidats d’extrême droite peinent à faire le compte : 291 signatures pour Eric Zemmour, 366 pour Marine Lepen, 490 pour Yannick Jadot. Ils ont jusqu’au 4 mars pour atteindre le seuil, faute de quoi, ils ne pourront pas participer à l’élection.