publicité

Prison de Papeari : de la couture pour se réinsérer

De la couture pour se réinsérer et pour venir aider des familles. Les détenus de Papeari se familiarisent avec les tissus. Chaque mardi, ils sont sept à confectionner des couvertures pour enfants prématurés.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • polynesie1ere.fr, Stéphane Ratineau, Jacques Damour
  • Publié le , mis à jour le
Mercredi 3 janvier, un partenariat a été officialisé entre la direction de la prison de Papeari, l’ordre de Malte et l’association des prématurés de Polynésie française.

Depuis la fin de l’année 2017, plusieurs détenus de la nouvelle prison confectionnent des couvertures pour les enfants prématurés. 200 couvertures ont été commandées. Elles seront offertes par l'ordre de Malte aux parents du Centre hospitalier de Taaone.

Les détenus apprécient ce nouveau travail, ils sont même impatients de se rendre chaque mardi à cet atelier. "Leur comportement a changé, car à la base ils n'avaient pas de projet", explique Mickaël Lucas, responsable adjoint au centre de détention.

Le travail des détenus ne s'arrêtera pas aux couvertures. Selon Florent Roy, président Ordre de Malte en Polynésie, la prochaine étape serait la confection de grands pareu pour l'hôpital de Cotonou au Bénin en Afrique.

Prison de Papeari : de la couture pour se réinsérer

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play