polynésie
info locale

Protection de l’emploi local : le CESC rend un avis "non-qualifié"

politique tahiti
CESC
©Polynésie la 1ère
Ce jeudi 25 avril, le projet de loi sur la protection de l’emploi local a été présenté aux membres du CESC. A l’issue de débats animés, le CESC a rendu un avis "non-qualifié". Explications.
 
On reparle à nouveau d’une loi sur la protection de l’emploi local. A deux reprises, les textes présentés par l’UPLD en 2009 et 2016 avaient été retoqués par le conseil d’Etat.Cette fois-ci, le gouvernement Fritch veut présenter une nouvelle mouture  Avant d’être présenté à l’Assemblée, l’avis de la société civile était à l’ordre du jour, ce jeudi 25 avril, au CESC où ses membres devaient se prononcer par vote.
 

Explications


A l’issue de débats animés, le CESC a rendu un avis "non-qualifié" à propos du projet de loi relatif à la protection de l'emploi local. Les  membres  de l’Institution appelés à se prononcer ont déploré à ce stade le manque de données stables et le retour d’expérience de Nouvelle-Calédonie. Ils ont voté  pour avec 40 voix, il y a eu 5 abstentions et aucune voix contre.

Ce jeudi, Nicole Bouteau, la  ministre de l’Emploi, était l'invitée café de Polynésie la 1ère Radio. Elle est revenue sur ce qui a motivé cette proposition de loi sur la protection de l’emploi local.
 

Interview

Protection de l’emploi local, le CESC rend un avis non qualifié
Protection de l’emploi local, le CESC rend un avis non qualifié
Publicité