Réveillon : les commandes positivement impactées par la covid

économie tahiti
vin
©Polynésie la 1ère
Si cette année les fêtes se feront sous le signe de la Covid, cela n'empêchera pas les Polynésiens de se faire plaisir. Les enseignes spécialisées qui réalisent la majeure partie de leur chiffre d’affaires à cette période, constatent même une clientèle plus importante que l'an passé. 
Savoir rebondir... Chez ce traiteur spécialisé dans les produits de la mer, on l'a fait. Yann Ching, gérant de la société Vini Vini, importe les mêmes quantités de produits de luxe que l'an passé. Trois tonnes de saumons, cinq tonnes d'huîtres et il a changé de fournisseur puisque la Polynésie n'a plus de liaison aérienne avec la Nouvelle-Zélande. Des défis comme celui-là, il a fallu en gérer plein cette année. Mais finalement, Yann ne devrait pas baisser son chiffre d'affaires, peut-être même au contraire. "Oui, il y a eu un effet covid dans le bon sens avec des commandes qui se font un peu plus poussées", confie le gérant. 

D'autres commerces s'en sortent bien comme ces enseignes qui se sont multipliées ces dernières années. Vente du vin, alcool fort, champagne mais pas seulement, désormais elles proposent aussi de l'épicérie fine. Les clients frustrés par une année difficile sont prêts à consommer en regardant moins les prix. "On sent qu'ils ont envie de se faire plaisir. On le remarque sur le prix des bouteilles", explique Vanessa Naudin, responsable de la boutique "La cave de Tahiti".