Une lueur d’espoir pour le Maupiti Express

justice tahiti
maupiti
©(D.R.)
Le plan de relance de Gérard Sachet commence à porter ses fruits. Le gérant de la navette Maupiti Express a en effet augmenté ses tarifs, sa société sort du rouge. Ce lundi, le tribunal mixte de commerce lui a accordé un sursis de 2 mois pour finaliser son plan de relance.
Gérard Sachet explique que "le plan de relance est encore à l'étude. On est en train de le concrétiser parce qu'on doit voir notamment les créanciers, personnellement, pour savoir comment ils veulent être remboursés. Maintenant, on a davantage de trésorerie: on a du augmenter nos tarifs. C'est sûr que c'était difficile pour la population. Mais c'était le seul moyen pour nous, vu qu'on a pas d'aide du territoire. Maintenant, on a l'air de pouvoir s'en sortir mais c'est encore limite. Donc on a voir avec les créanciers sur combien d'années on peut les rembourser".
Les nouveaux tarifs dont il parle consistent en un quasi-doublement du prix du billet aller-retour de base, qui est passé à 10 400 Fcfp (au lieu de 5 500 Fcfp). Les tarifs étudiants ont aussi été augmentés de presque 30%. L'entreprise a cependant encore plus de 60 millions de Fcfp de dettes, qu'elle compte rembourser "avec un échéancier, je pense sur 10 ans." indiquait Gérard Sachet début Décembre 2014.