polynésie
info locale

Une nouvelle fourrière avec incinérateur à Punaauia

animaux tahiti
fourrière
Une nouvelle fourrière devrait voir le jour à Punaauia en 2017. (Photos d'illustration) ©AFP
Après celle de Papeete et d'Arue, la première fourrière de la côte ouest devrait bientôt voir le jour. Cette dernière sera implantée à la Punaruu, à Punaauia, et devrait être munie d'un incinérateur.
La surpopulation animale est un problème récurrent en Polynésie française. C'est pourquoi le CGCT, le code général des collectivités territoriales, oblige les maires à trouver des solutions pour y remédier. C’est le cas par exemple des communes de Punaauia et Paea qui ont décidé, ensemble, d'ouvrir une fourrière. L’ouverture est prévue pour 2017, mais l’enquête d’utilité publique est déjà en cours.

Installé au  fond de la vallée, elle n'est pas la première fourrière de Tahiti, Papeete a la sienne depuis 2006 et Arue depuis 2012. Elle sera, en revanche, la première structure intercommunale : Paea et Punaauia sont en effet partenaires. C'est le SIGFA, le syndicat intercommunal de gestion de la fourrière animale, qui sera aux commandes de cette nouvelle fourrière.


Son propre incinérateur


L'investissement avoisine les 70 millions de fcp : 80 % du coût est assuré par le FIP, le fond intercommunal de péréquation, les 20% restants seront co-financés par les communes de Paea et Punaauia. Quant aux frais de fonctionnement, évalués à 12 millions de fcp par an, ils seront divisés par deux.

En plus d'être la première structure intercommunale, la future fourrière de la Punaaru sera, aussi, la première à avoir son propre incinérateur. Plus besoin donc d'avoir recours aux services de la société de Papara, jusqu'alors en charge de cette activité. Le service pourra désormais servir pour d'autres communes. Le projet d'une fourrière munie d'un incinérateur fait l'objet d'une enquête d'utilité publique jusqu'à la fin du mois, à la mairie de Punaauia.