polynésie
info locale

Violences conjugales, 2 couples, 2 histoires

faits divers Tahiti
Victime violences conjugales
©Axelle Mésinèle / Polynésie 1ère
Deux hommes ont été condamnés, lundi 07 octobre, pour violences conjugales par le tribunal correctionnel. L’un avait frappé sa femme avec un ordinateur, l’autre avait menacé sa compagne avec un couteau.
 
L’un a 25 ans, l’autre 33 ans. Mais tous deux sont violents, ils ont été plusieurs fois condamnés pour des violences conjugales sur leurs femmes. Au cours d’une énième dispute, le premier, originaire de Bora Bora, a frappé sa femme, avec un ordinateur. A la barre du tribunal correctionnel, le prévenu a déclaré aimer sa femme. Une femme qui en pleurs défend son mari. Pour le ministère public, elle est sous son emprise. Alors quand le président du tribunal correctionnel prononce une peine de prison ferme. Elle s’effondre en larmes, « je suis toute seule à la maison » dit-elle, elle ne comprend pas pourquoi son compagnon part en prison.
 
Victime violences conjugales
©Axelle Mésinèle / Polynésie 1ère

Le second mari violent partira aussi en prison. Un jour, il a poursuivi celle qui est devenue son ex-compagne avec un couteau. Il l’a plaquée au sol et a brandi l’arme au-dessus d'elle. « Je voulais m’égorger » a-t-il tenté d’expliquer. Une version que contredit la victime, « pour moi, il a voulu me tuer ». Il lui avait déjà dit « tu ne veux plus de moi, je vais te tuer, je n’ai rien à perdre, je m’en fous si je vais en prison ». Conscient de son caractère violent, le prévenu a souhaité être écarté de la vie sociale. Une fois sa condamnation prononcée, son ex-compagne est sortie de la salle d’audience. Déterminée à continuer sa nouvelle vie avec leur fille.

Jugé en comparution immédiate, l’homme originaire de Bora Bora a été condamné à 2 ans de prison dont un an avec sursis mise à l’épreuve de 2 ans avec obligation de soins et interdiction de paraître au domicile conjugal. Le second a écopé de 4 ans de prison dont un an avec sursis mise à l’épreuve de 2 ans avec obligation de soin, interdiction de contacter sa compagne, de paraître au domicile et de porter une arme pendant 10 ans.

 
Publicité