Vers une prolongation du couvre-feu jusqu'en janvier

tourisme
restaurant centre ville
©Polynésie La 1ère
Le couvre-feu pourrait être prolongé jusqu’au 15 janvier 2021, avec des dérogations notamment pour les restaurateurs et les lieux de culte au moment des fêtes. Les précisions devraient être annoncées officiellement la semaine du 7 décembre 2020.
Les discussions sont toujours en cours entre les communes, le Pays et l’Etat, mais mardi 1er décembre, le Haut-commissaire Dominique Sorain a annoncé la couleur à sa sortie de la réunion à la mairie de Punaauia : 

« il faudra s’attendre à passer les fêtes avec le couvre-feu. On va réfléchir à des dérogations, ça s’est fait en métropole…mais il faudra le faire dans un esprit de rigueur. »


Ce mercredi 2 décembre, les maires étaient réunis avec le Président Edouard Fritch et le Haut-commissaire. A l’issue de cette nouvelle réunion technique, une unanimité semble avoir été trouvée. La presse est maintenue à l’écart, mais à la sortie, les maires souhaitent la prolongation du couvre-feu jusqu’au 15 janvier 2021,

 « peut-être une petite exception pour les fêtes, les restaurateurs par exemple, la messe…c’est tout ce que je peux vous dire, » a déclaré Michel Buillard, le maire de Papeete.

 
Pas de précisions encore sur les modalités des dérogations ni sur leur calendrier exact. Mais du côté des restaurateurs, c’est un nouveau coup dur à la veille des fêtes.

Ce jour-là, le restaurant de Steeve Liu, en plein cœur de Papeete, est quasiment désert : seulement six couverts. « d’habitude, il y a tous les repas de fin d’année, c’est complet tous les midis, surtout les vendredis, pendant 4 semaines, » regrette-t-il.
Le restaurateur a choisi la résilience et opte pour des travaux de rénovation durant cette période, mais il garde un goût amer :

« Soit on nous laisse travailler, soit il faut fermer. Il ne faut pas être hypocrite : on nous empêche de travailler, on nous demande complètement de fermer, mais à côté il faut indemniser. Et pas nous laisser ouvrir et nous demander de travailler à effectif réduit. A 50%, on ne peut pas s’en sortir, on ouvre à perte. »


Dany Dana, président de Papeete Centre-Ville, espère encore un geste en direction des commerçants pour sauver la fin de l’année : « On aimerait un geste des autorités, puisqu’on voit le pic de l’épidémie qui descend. On arrive à travailler avec des conditions, on l’a vu pour le Black Friday : on a eu du monde et tous les commerçants ont joué le jeu, les gestes barrière ont été respectés. On aimerait vraiment un geste pour la fin de l’année, pour les fêtes. C’est important pour le moral de la population et surtout des commerçants, car ça a été très dur pour nous cette année. »
 
Les autorités du Pays et de l’Etat devraient s’exprimer officiellement dans le courant de la semaine prochaine, les mesures actuelles étant applicables jusqu’au 14 décembre.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live