10% des Réunionnais détiennent la moitié du patrimoine de l'île

société
IEDOM étude argent liquide
©Réunion la 1ère
Selon l’INSEE, en 2015, les inégalités entre les plus bas et les plus hauts patrimoines sont fortes à La Réunion. 10% des Réunionnais les plus riches détiennent la moitié du patrimoine, alors que 40% des ménages modestes en détiennent 2%.
Les inégalités entre les plus bas et les plus hauts patrimoines sont très fortes à La Réunion, selon les derniers chiffres de l’INSEE. A La Réunion, 10% des ménages les plus riches détiennent la moitié du patrimoine, soit environ en moyenne un million d’euros.
 

Un million d’euro pour 10% des Réunionnais

Au total, 31 000 ménages possèdent d’au moins 487 000 euros de patrimoine. Ils ont hérité ou ont disposé d’année en année de revenus suffisants pour épargner ou investir dans l’immobilier, en empruntant ou non, accroissant ainsi leur patrimoine brut. Les 10 % des ménages les plus riches sont pour les trois quarts composés de couples. Quatre ménages sur dix sont des ménages de cadres ou de professions libérales.
 

1200 euros pour 10% de la population

Dans le même temps, 127 000 ménages détiennent en moyenne 9 000 euros de patrimoine, en 2015. Ils représentent les 40% des Réunionnais les plus modestes en patrimoine. Parmi ces ménages modestes, 31 000 ménages réunionnais ne disposent que de 1200 euros de patrimoine en moyenne. Il s’agit des 10 % des ménages les plus pauvres.
 

Accès inégal à la propriété

Selon l’INSEE, ces inégalités de patrimoine proviennent essentiellement d’un accès inégal à la propriété. « Le patrimoine immobilier des cadres et des indépendants est ainsi trois à sept fois plus élevé que celui des ouvriers, des employés et des personnes n’ayant jamais travaillé, un écart qui s’est creusé depuis 2010 », remarque l’Institut de la statistique.

Avec une population plus jeune, moins qualifiée et moins souvent en emploi, les Réunionnais ont un patrimoine plus faible qu’en province : la moitié des ménages réunionnais disposent d’un patrimoine inférieur à 107 000 euros, contre 164 000 euros en province.