20 séismes en 5 jours, le Piton de la Fournaise s’active

catastrophes naturelles
Le Piton de la Fournaise.
Le Piton de la Fournaise. ©Imaz Press

Reprise de la sismicité, reprise du gonflement du sommet et remontée profonde du magma, le volcan s’active. Le processus de recharge depuis les profondeurs vers le réservoir superficiel peut durer plusieurs jours ou semaines.

20 séismes en 5 jours, le volcan se remet à bouger. L’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise indique, ce jeudi 18 mars, que la sismicité a repris sous la partie Est du cratère Dolomieu depuis le 13 mars.

Reprise de la sismicité et du gonflement du sommet

La vingtaine de séismes a été enregistrée entre 0,3 et 0,9 km au-dessous du niveau de la mer. Les dernières traces de sismicité remontent au début du mois de mars, mais à des niveaux bien plus faibles et de façon bien plus éparse.

La reprise de la sismicité est accompagnée de celle de l’inflation du sommet de l’édifice. Ce gonflement reste pour l’instant d’une densité très faible et devra être confirmé sur la durée ces prochains jours, souligne l’Observatoire du Piton de la Fournaise.

Il indique également que cette sismicité et cette déformation sont synonymes d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisé à environ 2 ou 2,5 km sous le sommet.

Vers une nouvelle éruption ?

En mars, les flux de CO2 dans ont augmenté, notamment sur les flancs du volcan en champ lointain, dans les secteurs de la Plaine-des-Cafres et de la Plaine-des-Palmistes. Le CO2 est le premier gaz libéré du magma à grande profondeur, sa présence en champ lointain est souvent associée à une remontée profonde de magma.

Ce processus de recharge depuis les profondeurs vers le réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines, avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe. Interviendrait alors une injection de magma vers la surface et une éruption. Mais le processus peut aussi s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

La dernière éruption du Piton de la Fournaise remonte au 7 décembre 2020. Elle avait duré un jour et une nuit. Une crise sismique l’avait précédée le 4 décembre, avec 101 séismes en moins d’une heure.