publicité

Felleng ralentit la vie économique

Felleng a fortement ralenti la vie économique dans l'ouest du département. Les restaurants de bord de mer comme les plages sont fermés. Les vagues ont parfois creusé sous les dalles de béton des établissements.

© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Les conditions météorologiques agitées, liées au passage du cyclone Felleng, ont ralenti la vie économique sur l'ouest du département. La forte houle a obligé les autorités à réduire ou interdire l'accès aux plages. Le vent, parfois fort, et désormais la pluie n'incitent pas au tourisme. Les vagues de 4 à 8 mètres, elles dissuadent les éventuels baigneurs.

le sable part avec les vagues

Cependant, le passage de Felleng à un coût. Guy Lucas, 87 ans, installé depuis toujours à proximité du cimetière de Saint-Paul, veille sur le restaurant de son fils : "une vague est venue contre le mur mais elle n'est pas entrée. Ce ne sont pas les conditions de Gamède en 2007. Les vagues sont fortes parfois énormes. Mais clairsemées dans le lot". Pourtant à l'Ermitage-les-Bains, les vagues ont emporté le sable au pied des filaos et, plus grave, sous les dalles de béton de restaurants. 

interdiction de circuler

Les bonnes nouvelles de ce temps cyclonique sont : la désertification de la plage de l'Ermitage (pour une fois les crabes sont les maîtres du sable blanc) et la résistance du "boulevard de l'Océan" à Saint-Gilles-les-Bains les travaux de consolidation ont tenu. Il est cependant interdit de circuler dans cette rue tant que les travaux ne sont pas terminés et peut-être même après.
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play