La première journée du procès de Cédric Dary devant la Cour d’assises d’appel de Saint-Denis

justice
Hall cour d'appel
©Réunion 1ère
Cédric Dary soutien une nouvelle fois la thèse de l’accident.  Il reconnaît avoir frappé et étranglé Sarah Ranguin, mais il n’avait pas l’intention de tuer.
Pour son avocat, le fait que Cédric Dary se soit  retrouvé avec « un cadavre sur les bras » prouve qu’il n’avait pas imaginé tuer sa compagne le 10 décembre 2009. Le corps de Sarah Ranguin avait été retrouvé 8 jours plus tard dans un champ de cannes à Sainte-Suzanne. Pour la famille de la victime c’est un meurtre, Cédric Dary ment et il ne dit toujours pas pourquoi il a étranglé Sarah Ranguin.
Le verdict est attendu demain jeudi 21 février.