Démographie : Les réunionnais vivent moins longtemps que les métropolitains

société
Maman et bébé
©Réunion 1ère
Depuis le début des années 50, l’espérance de vie des Réunionnais a fortement progressé et rattrape son retard par rapport à la France. Néanmoins, un déficit persiste. Pour les hommes, c'est 75,5 ans ici contre 78,1 ans en métropole et chez les dames : 82,6 ans ici contre 84,6 ans là-bas.
A La Réunion, selon des chiffres recueillis entre 2009 et 2011, les femmes vivent 23 mois de moins qu'en métropole et les hommes 30 mois de moins. Pourtant, l’espérance de vie a nettement augmenté. Les Réunionnais vivent en moyenne 30 années de plus qu'il y a 60 ans. Dans les années 1950 un créole rendait son dernier souffle 16 ans avant un métropolitain. La différence s'atténue mais la Réunion conserve un léger retard statistique dû a une plus grande mortalité infantile.
En 2011, 109 enfants de moins d’un an sont décédés. C 'est proportionnellement  deux fois plus qu’en France.
C'est le même problème dans la plupart des autres DOM. La surmortalité infantile infléchit les courbes de l'espérance de vie.
La mortalité est également plus forte ici, à partir de 65 ans. Ainsi, La Réunion est l’une des régions françaises où l’espérance de vie est la plus faible. Elle se classe juste derrière la Picardie et la Guadeloupe, mais devant la Guyane et le Nord-Pas-de-Calais. Dans l’Océan Indien, l’espérance de vie des Réunionnais se situe bien au-dessus de Madagascar (65 ans pour les hommes et 69 ans pour les femmes), de Maurice (70 et 77 ans) ou encore des Seychelles (68 et 78 ans).
Dans les DOM, la Martinique fait exception. C'est l 'une des régions où l’espérance de vie est la plus élevée.
Reportage : Laurent Figon - Géraldine Blandin - Montage : Valérie Philogène

INSEE BILAN DEMOGRAPHIQUE 2011