Jean-Bernard Caroupaye devant le Conseil des Prud'hommes

justice
Jean-Bernard Caroupaye
©Réunion 1ère
Jean-Bernard Caroupaye devant la justice. Le transporteur est poursuivi pour licenciement abusif. L'homme est également visé dans une plainte pour violence sur l'une de ses salariés.
Ce n'est décidément pas la bonne semaine pour Jean-Bernard Caroupaye. Après que son candidat ait du s'incliner devant la victoire de Michel Allamèle à la présidence de l'intersyndicale des transporteurs, le président de la FNTR se retrouve maintenant devant le Conseil des Prud'hommes pour licenciement abusif et même pour des faits de violence à l'égard de Sylvie, l'une de ses salariés.

Les faits remontent à décembre 2012. La victime affirme avoir été agressée physiquement et licenciée par Jean-Bernard Caroupaye. Pour le licenciement, en l'absence de l'intéressé, l'affaire a été reportée. Quant aux faits de violences (une fracture du nez notamment), une plainte a été déposée. Elle est donc en cours d'instruction.