Les quotas sucriers maintenus en 2015

économie
Parlement européen
©France Ô
Un amendement  a été adopté en ce sens par le Parlement Européen lors du vote sur la politique agricole commune  2014-2020.
Le vote doit être entériné par une décision du Conseil Européen
Le règlement sucrier arrivait à échéance en 2015. Les quotas et prix garantis dont disposent les planteurs de cannes et  producteurs de sucre de La Réunion auraient pu être supprimés.
Le but étant d’adapter le droit communautaire aux règles de la concurrence mondiale prônées par l’OMC.

La menace qui pesait sur la filière sucre réunionnaise est levée.

Pour Michel Dantin, député européen auteur du rapport demandant des protections pour faire face à la baisse des prix sur le marché mondial, « il ne s’agit pas de se soustraire à la compétition internationale,  mais la filière a encore besoin de temps. »

Pour Younous Omarjee, député européen auteur de l’amendement sur le sucre de canne, le message est clair : le Parlement Européen ne veut pas de la dérégulation du marché, « mais ce n’est qu’un sursis »
En images avec  Laetitia Muraccioli et Albane Lussien
France Ô : Laetitia Muraciolli

Pour  Philippe Labroi , président du syndicat du sucre à La Réunion, il n’y a pas de danger pour la filière canne réunionnaise, la probématique des cotas concerne surtout qui font de la betterave 
 Pour  Jean Bernard Gonthier, président du la Chambre d’Agriculture, « il faut absolument garder l’équilibre qui existe aujourd’hui. »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live