publicité

Victorin Lurel rend hommage aux esclaves oubliés de Tromelin

Le ministre des Outre-Mer a tenu à saluer la mémoire des esclaves oubliés pendant quinze ans sur l'île de Tromelin, à l'issue de son passage à La Réunion. Un voyage historique certes, mais également polémique, compte tenu du coût du séjour d'1h30 sur place.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Les fous à pieds rouges et les fous masqués ont dû être surpris, le mardi 16 avril dernier, de voir autant d'agitation sur l'île de Tromelin. Ce petit bout de France, co-géré avec l'île Maurice depuis 2012 était la raison profonde de la visite de Victorin Lurel dans l'Océan Indien. Il a profité du Marion-Dufresne pour se rendre sur l'îlot situé à l'Est de Madagascar où se succèdent depuis toujours des scientifiques. 

Les oubliés de Tromelin

Là, le ministre des Outre-Mer a rendu hommage aux esclaves malgaches oubliés pendant quinze ans sur ce morceau de sable de 700 mètres de long.
En 1761, L'Utile, bateau français parti de Bayonne, s'échoue avec ses 122 hommes d'équipage et ses 170 esclaves embarqués à Foulpointe. Les marins et soixante malgaches parviennent à se hisser sur le rivage.

L'enfer au paradis

Après quelques semaines à survivre ainsi, les marins construisent des radeaux et quittent Tromelin, laissant derrière eux leur triste cargaison humaine. Afin que cette page de l'histoire coloniale française reste gravée à jamais, Victorin Lurel a tenu à inaugurer une stèle en mémoire des victimes des cette traite négrière et des quinze rescapées sauvées par le Chevalier de Tromelin.

Un voyage coûteux 

Cet hommage, salué par tous les historiens, vient rappeler à la France et au monde que la traite des êtres humains a touché l'océan Indien. Si cette initiative fait l'unanimité, son coût fait grincer des dents. Ce déplacement vers les îles éparses aurait coûté à l'Etat, 80 000 Euros et ne sont pas comptabilisés sur les salaires, ni le report d'une mission du Marion-Dufresne qui aurait rapporté 150 000 Euros au navire des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises). 

Le reportage de David Couanon sur la vie en 2013 sur l'île de Tromelin
Tromelin
Reportage : David Couanon - Montage : Valérie Philogène
1 366 792 440

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play