publicité

Grève à la Sermat : les conteneurs s'entassent en attendant de nouvelles négociations

La grève continue à la Sermat, les cavaliers restent au parking et 3000 conteneurs bloqués sur les docks. Les négociations, très attendues pas les commerçants de La Réunion, reprendront à 14 heures à la DDTE. 

En mai dernier les cavaliers étaient restés immobiles pendant près de quinze jours paralysant à terme l'économie du département. © Fabrice Floch
© Fabrice Floch En mai dernier les cavaliers étaient restés immobiles pendant près de quinze jours paralysant à terme l'économie du département.
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Les employés de la Sermat se sont réunis devant l'entrée du Port-Ouest pour valider la poursuite de la grève. Cela fait désormais 11 jours que les techniciens de cette société de maintenance des cavaliers ont décidé de débrayer. Sans eux, impossible de démarrer les engins qui permettent de manipuler les conteneurs sur les docks. Désormais, selon la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion, 3000 caisses sont en souffrance sur le quai du port commercial.   

Négociation à 14 heures

Au coeur des revendications des grévistes, le transfert du marché d'entretien des cavaliers de la Sermat vers la société Kalmar. Cette opération supprimerait 19 emplois sans pour autant coûter moins cher aux aconiers selon la CGTR. Réunis devant l'enceinte portuaire à la demande du syndicat ports et docks sous la banière : "Donne créole travay", une centaine de dockers étaient présents. Tous ont voté pour la poursuite du mouvement. Le blocage n'est pas encore à l'ordre du jour. Une nouvelle réunion de concertation doit se tenir, en début d'après-midi du 14 Mai, à la DDTE (direction départementale du travail et de l'emploi).


 
AJFER solidaire des grévistes

Le président de l'association des jeunes pour la formation et l'emploi des réunionnais, Gilles Leperleir, est venu apporter le soutien de son mouvement aux grévistes de la Sermat Selon lui, ce conflit est l'illustration du dysfonctionnement de la répartition des emplois à La Réunion : " Le transfert de compétences de la Sermat vers la Kalmar va mettre 19 réunionnais au chômage. C'est inacceptable dans le contexte difficile que nous traversons au niveau de l'emploi dans notre département. Quelle région de France accepterait que 60% des jeunes soient au chômage ? Nous voulons dénoncer le recrutement des entreprises. Les employés de Pôle-Emploi affirment qu'ici 55% des offres ne passent pas par l'agence. Nous voulons dire que nou lé kapab et manifesteront le 20 Mai devant la préfecture ".   

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play