Louer une villa toute équipée au bord du lagon, avec piscine. Une autre solution...

société
Villa à louer
3500 Euros la semaine, mais avec quatre chambres et la possibilité de prendre son petit déjeuner torse nu au bord de la piscine. ©D.R
Des villas, des cases ou des appartements à louer à tous les prix pour une semaine. Une formule qui marche de mieux en mieux à La Réunion. Les heureux propriétaires arrondissent leurs fins de mois ou s’offrent des vacances grâce à cette formule originale.
Le phénomène prend une ampleur considérable. Les sites de locations saisonnières se sont multipliés ces dernières années. Au moment d’écrire cet article, nous comptions 72 adresses de sites web différentes qui proposent de louer une maison, un appartement ou un studio meublé à La Réunion.
A l’heure où le tourisme tourne au ralenti et où les hôteliers font grise mine, les locations temporaires se multiplient.
Cette solution entre particulier se développe à l’aide d’entremetteurs spécialisés.
Cette niche touristique est apparue, il y a une vingtaine d’années.
Emile Pudelko, installé à Saint-Leu est un habitué de cette pratique qu’il a importé de Polynésie-Française : " Nous avons l’habitude de louer notre maison. Nous faisons ça depuis très longtemps quand nous partons en vacances. Non seulement, cela nous procure un revenu, mais la case est occupée pendant notre absence. Tout est fait dans les normes. Il y a une caution importante à remettre en chèque par le loueur. Celle-ci n’est jamais débitée Les locataires viennent en vacances, profiter du soleil et se reposer ".
                
De 1 000 à 4 000 euros la semaine
 
Les effets de la crise se ressentent également chez les propriétaires de villas à louer. Le prix et l’emplacement comptent beaucoup dans cette formule. Le propriétaire d’une maison avec piscine installé à La Possession, qui souhaite rester anonyme, nous confiait au téléphone : " Personnellement, je viens de me lancer. Pour l’instant, on ne pas dire que les appels se bousculent. C’est vrai que nous sommes à 20 minutes des plages de l’Ouest mais la case, le jardin et les commodités me faisaient penser que des clients potentiels se manifesteraient plus rapidement. Si, je vois que l’annonce sur internet n’attire pas plus. Je stopperais l’expérience. Pourtant, nous comptions sur cette location pour pouvoir nous offrir de belles vacances, le prix des billets d’avion… ".
Louer son habitation à un inconnu n’est pas si simple. Certes, cela rapporte de l’argent de 1000 à 4 000 Euros la semaine, mais il faut accepter de laisser sont chez soi et le dépersonnaliser au maximum avant l’arrivée des locataires. Bibelots, jouets et photos doivent être remisés dans une pièce, un garage ou une cabane de jardin.
 
Des fêtes pieds dans l’eau
 
Reste que La Réunion, département français de l’océan Indien est une destination qui fait rêver. Quand, le client potentiel situe l’île à proximité de Maurice. Il envisage, avec le sourire, la possibilité de se prélasser tel un lézard au bord du lagon. Stéphane qui souhaite rester discret confirme : " Cela fait une quinzaine d’années que je loue notre maison. Il y a un ralentissement de la demande, mais pas pour les fêtes de fin d’années. D’ailleurs, si nous le voulions, nous pourrions louer notre maison 18 ou 20 semaines par an. A 1 500 Euros la semaine c’est tentant, mais il faut savoir résister. D’ailleurs nous allons passer les fêtes de fin d’année chez nous en famille les pieds dans l’eau ".
Béatrice Serveaux se pose moins de questions : " Nous louons une maison secondaire. Nous en profitons quand elle est disponible. Elle est à Grand-Fond, à moins de deux minutes du centre de Saint-Gilles-les-Bains. C’est 3 500 euros la semaine, mais il y a quatre chambres pour des couples et la possibilité de venir avec des enfants. Si l’on divise le coût par le nombre de locataires, c’est accessible. Sans oublier que vous pourrez prendre votre petit déjeuner en pyjama au bord de la piscine avec le regard perdu vers l’horizon de l’océan Indien. La période des fêtes de fin d’année et propice aux locations. Notre villa est déjà louée depuis le mois de décembre 2012 ".

Voici les 72 adresses mails que nous avons trouvé uniquement à l'aide du moteur de recherche Google. Elles concernent des locations saisonnières de particulier à particulier, mais aussi des agences qui se proposent de jouer les intermédiaires.
 

Liens-Web.pdf by run1ere








Quelques exemples d'annonces et une maison de rêve 

Locations saisonnières
3 ©Réunion 1ère
Locations saisonnières
©annonces web
Locations saisonnières
©Annonces web

 
 
Des loyers à déclarer
La location de logements meublés de particuliers à particuliers, même pour une période restreinte constitue une activité commerciale (BIC : bénéfices industriels et commerciaux Art 34 du code général des impôts).  Certains interlocuteurs téléphoniques se sont étonnés de notre intérêt pour le sujet, voire se sont inquiétés : « Vous n’êtes pas du fisc ? » ou pire ont mis fin à nos interrogations en déclarant : « De toute manière ça ne marche pas. Je vais arrêter », alors que le calendrier 2014 affiche déjà des réservations.
Il est cependant possible de réduire l’imposition si la location meublée concerne une partie de l’habitation principale à condition que le loyer annuel par mètre carré, de surface habitable, ne dépasse pas 127 Euros (hors île de France).
Il est également possible de se tourner vers la formule de la micro entreprise. Vous serez exonéré d’impôts si votre chiffre d’affaire annuel de dépasse pas 32 600 Euros hors taxe. Les formalités à accomplir sont simples. Il vous suffit de reporter vos recettes sur la déclaration de revenus complémentaires 2042 C. L’administration fiscale appliquera l’abattement forfaitaire de 50%, elle-même.
Il existe également deux statuts liés à cette activité :
Loueur en meublé professionnel. Il faut être inscrit au registre du commerce. Il faut pour se faire obtenir des gains supérieurs à 23 000 Euros par an et que ces revenus dépassent les gains que vous tirez d’autres activités.
Le loueur en meublé non-professionnel ne peut pas imputer son déficit sur son revenu global, mais il pourra reporter celui-ci sur son activité et donc ne pas payer d’impôts pendant dix ans.