La concubine de Jean-Patrick Kichenin-Moutalou mise en examen pour meurtre sur conjoint

justice
Façade Tribunal de Champ-Fleuri
©Antoine Garnier (Réunion la 1ère)
La meurtrière présumée de Jean-Patrick Kichenin-Moutalou a été déférée ce vendredi 21 juin au Parquet de Saint-Denis. La palmiplainoise a été mise en examen pour meurtre sur conjoint. Dans la nuit du 18 au 19 juin, elle avait tué son concubin de 7 coups de couteau.
Après avoir été présentée au juge des libertés et de la détention (JLD), la meurtrière présumée de Jean-Patrick Kichenin-Moutalou a pris la direction de la prison de Domenjod. Elle y a été placée en détention provisoire. La palmiplainoise a été mise en examen, par un juge d'instruction, ce vendredi 21 juin, pour meurtre sur conjoint. Trois jours seulement après les faits, cette femme de 37 ans a donc été écrouée pour le meurtre de cet ancien pompiste.
L'homme avait été retrouvé agonisant dans sa voiture à la Ravine des Chèvres dans la nuit de mardi à mercredi. Victime de sept coups de couteau, il est mort dès son arrivée au centre hospitalier Félix Guyon.
Au cours de son audition par les gendarmes de Saint-Marie, la femme, qui partageait sa vie depuis 3 ans avec la victime, a reconnu l'avoir frappé avec un couteau trouvé dans la voiture. Tous deux avaient consommé une forte dose d'alcool. La préméditation n'a donc pas été retenue dans cette affaire   

Les Outre-mer en continu
Accéder au live