publicité

BinarySEC publie une étude sur le débit Internet à La Réunion. Les débits mesurés restent bas sauf pour l’opérateur en fibre optique Zeop.

Pour cette étude un panel de consommateurs a été équipé de boitiers qui mesurent en direct et en continu les différents débits… qui restent loin des standards européens.

© Gilbert Hoair
© Gilbert Hoair
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Pas de surprise dans cette étude de BinarySEC en partenariat avec DOM-TOM ADSL: le débit Internet disponible à La Réunion reste bas. Sauf pour l’opérateur en fibre optique Zeop qui ne couvre qu’une partie  de l’ouest et du sud de l’île.
 Les boitiers de tests mesurent les débits, le ping, le temps de connexion et le temps de chargement.
 
Voici les résultats d’analyse du mois de juillet 2013 :
  1. ZEOP                69
  2. Orange             53
  3. IZi                     49
  4. SFR                  41
  5. médiaserv        28

Mickael Vergoz, directeur général de BinarySEC  commente dans un communiqué : la mise en lumière des déficiences du numérique à La Réunion devrait permettre aux politiques et aux opérateurs privés de prendre conscience du manque à combler et devrait les inciter à accélérer leurs investissements pour que les réunionnais puissent se rapprocher des standards Européen. Le prix de la bande passante est beaucoup plus élevé à La Réunion qu’en Métropole, du fait de la distance, mais le prix d’achat du Mb/s a énormément diminué ces deux dernières années, jusqu’à quatre fois sa valeur. Il est donc temps que La Réunion rattrape son retard et vite ! »
 
Un rapport sera édité tous les mois afin d’informer les administrés de la qualité du réseau Internet réunionnais.
 
Un rapport détaillé est disponible sur le site www.domtom-adsl.com
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play