publicité

Aéroport de La Réunion : les escales reviennent à la mode pendant cinq jours

L'aéroport de La Réunion poursuit sa modernisation. Un grand chantier de rénovation des pistes, d'élargissement du taxiway et d'amélioration des marquages lumineux est lancé, ce mercredi. Il devrait durer jusqu'au mois de décembre. Coût de l'opération 43 millions d'Euros.  

L'aéroport Roland-Garros devrait fermer jeudi après-midi. © Daniel Fontaine (Réunion 1ère)
© Daniel Fontaine (Réunion 1ère) L'aéroport Roland-Garros devrait fermer jeudi après-midi.
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Communiqué
Les travaux de renforcement et d’élargissement des deux pistes de l’Aéroport de La Réunion
Roland Garros, lancés en février, se poursuivent selon le calendrier initial. Une nouvelle phase du chantier débute ce mercredi 4 septembre 2013. Elle se poursuivra jusqu’au 22 octobre : elle concerne principalement la croisée desdeux chaussées aéronautiques, sur une longueur de 400 mètres pour chaque piste.
Les travaux se dérouleront de nuit et la piste longue. Elle sera rendue au trafic chaque matin, pour accueillir les avions au décollage et à l’atterrissage. Le chantier aura un impact sur le trafic du 23 au 27 septembre. 

Cinq jours d'escales 

Les avions disposeront alors d’une bande d’envol de 2 240 mètres, qui ne permettra pas le décollage des gros porteurs à pleine charge. Les compagnies qui opèrent des vols long-courriers à destination de Paris programmeront une escale intermédiaire, en fonction de taux de remplissage de leurs appareils.La programmation de cette phase de travaux coïncide avec une période de moindre trafic et de conditions météorologiques favorables. Une procédure d’approche spécifique a été définie pour les avions à l’atterrissage pendant cescinq jours, afin de tenir compte du seuil décalé de la piste longue.

Des travaux pour l'A 380

Les travaux sur la piste courte se poursuivront du 23 octobre au 17 décembre. Après cette date, les deux pistes de l’Aéroport Roland-Garros seront totalement opérationnelles. Le chantier se poursuivra jusqu’à la fin avril 2014 au niveau du taxiway desservant les parkings avions, devant l’aérogare.
La réfection des pistes et des taxiways permet de les adapter aux caractéristiques des Boeing 777-300ER. L’élargissement des accotements, portés de 7,5 à 15 m, anticipe l’accueil des très gros porteurs de type A 380. Les travaux incluent la réfection du balisage lumineux et du balisage au sol. D’un coût prévisionnel de 47 millions d’euros, cette opération est financée par l’Union européenne (23,5 millions d’euros), l’Etat (3 millions d’euros) et la Société Aéroportuaire (20,5 millions).

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play