Réseau Estival, les chauffeurs de bus réclament davantage de sécurité

transports
Réseau Estival, les chauffeurs de bus réclament davantage de sécurité
©Réunion 1ère
33 chauffeurs du réseau Estival dans l'Est débrayent ce lundi. Exaspérés par les violences qui se multiplient, ils exigent davantage de sécurité dans les bus.
L'agression d'un chauffeur de bus jeudi dernier (12 septembre) à Saint-André a été, à leurs yeux, l'agression de trop. Les 33 chauffeurs du réseau Estival dans l'Est ont donc décidé de faire usage de leur droit de retrait ce lundi matin. Aucun véhicule du réseau ne circule donc aujourd'hui selon les chauffeurs qui débrayent. Ils réclament davantage de moyens afin de garantir leur sécurité comme par exemple des caméras de surveillance.

Sur  le site Internet de la Communauté Intercommunale Réunion Est, la Régie des Transports de l'Est informe ses usagers que seules la ligne 1 et les lignes de Bras-Panon du réseau sont perturbées ce lundi 16 septembre.

Dominique Maraval - Christian Krans - Bruno Rosalie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live