Madagascar: 92% de la population vit avec moins de deux dollars par jour

monde
Drapeau madagascar 2
Madagascar doit relever ce 25 octobre un défi majeur : réussir le premier tour de l’élection présidentielle. Faute de quoi, l’économie malgache, qui se trouve dans un état dramatique, ne pourra pas se relever.
Jusqu’en 2009, l'économie du pays progressait grâce à ses ressources agricoles et minières, grâce aux injections de fonds des grands bailleurs internationaux, le FMI, la Banque Mondiale, l’Union Européenne. Mais la crise politique qui a démarré en 2009 a anéanti les progrès enregistrés jusque là. Depuis lors, l’économie malgache est engagée dans un processus d’effondrement permanent. Selon une étude du Bureau International du Travail et du Programme des Nations Unies pour le Développement, entre les années 2008 et 2011, 336 000 emplois ont été détruits dont le tiers dans l’industrie textile.

Madagascar pouvait aussi traditionnellement compter sur sa fabuleuse géographie pour attirer un nombre de touristes croissant. Cet afflux avait créé 11 000 emplois entre 2004 et 2011. Mais la crise politique intérieure a enrayé cette dynamique La crise économique des pays européens a, par ailleurs, contribué à tarir cette manne touristique. Enfin le lynchage de trois personnes dont deux ressortissants européens, début octobre 2013, sur l’île de Nosy Bé, ne devrait pas contribuer à stabiliser l’industrie touristique malgache.

En savoir plus: une classe politique malgache dispersée avant la présidentielle