Giovanni Nativel, meurtrier présumé de son beau-père à La Sône en Isère, s'est rendu aux gendarmes

faits divers
Giovanni nativel
C'est une information révélée par le quotidien Le Dauphiné Libéré sur son site internet, ce lundi 28 octobre en début de soirée. Giovanni Nativel, dyonisien de 25 ans, s'est constitué prisonnier 14 jours après la mort de son beau-père à La Sône.
Un coup de hache, puis un coup de fusil, voilà ce que l'on sait du drame qui a conduit au décès d'un homme de 47 ans, le 14 octobre dernier, à La Sône. Rapidement, son beau-fils était suspecté mais Giovanni Nativel, 25 ans, parti avec un fusil de chasse, restait introuvable malgré des battues incessantes. Un temps, les enquêteurs ont même pensé à son suicide
 
Finalement, épuisé, le jeune homme s'est présenté aux gendarmes de Grenoble. Giovanni Nativel n'avait pas de casier judiciaire, pas d'antécédents médicaux pouvant justifier un tel acte. Selon des proches, rien ne laissait présager le drame. Il doit aujourd'hui s'expliquer. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live