Elections municipales: Tensions au PLR sur le cas de Claudy Fruteau à Saint-André

élections municipales
Rassemblement mouvement "Pour La Réunion"
©Réunion 1ère
"La sagesse veut que Claudy Fruteau se retire de la compétition" affirme Huguette Bello ce matin. "Deux candidatures ont été réceptionnées et validées (...) à savoir M. Michel Pico et Mme Claudy Virama Fruteau" répond dans un communiqué la délégation PLR à Saint-André.
Guerre des communiqués ce matin au sein du PLR.
D'un coté, le mouvement confirme avoir invalidé hier la candidature de Claudy Fruteau, épouse du maire sortant Eric Fruteau frappé d'inéligibilité pour un an. "Cette décision est motivée par le fait que la candidature de Madame Claudie FRUTEAU tourne le dos aux principes qui ont présidé à la constitution du PLR. Cette candidature ne correspond ni aux aspirations ni à l'éthique pas plus qu'à la déontologie constamment affirmées par le PLR et approuvées de manière unanime par l'ensemble de ses adhérents." peut-on lire dans ce communiqué.
Le PLR confirme avoir demandé le report des primaires prévues demain à Saint-André.

De son côté, la délégation PLR de Saint-André confirme dans son propre communiqué la tenue des primaires: "Conformément aux statuts du PLR, un appel à candidature a été lancé pour désigner la tête de liste. Deux candidatures ont été réceptionnées et validées par le bureau de la délégation de st-André, à savoir M. Michel Pico et Mme Claudy Virama Fruteau. Les instances du parti ont été informées du processus et du calendrier des opérations de vote. Par conséquent, les opérations de vote pour demain, le samedi 16 novembre 2014 sont maintenues".

La députée-maire de Saint-Paul, Huguette Bello, créatrice du PLR, n'a pas mâché ses mots ce matin dans une interview accordée à nos confrères d'Imaz Press"Tout le monde sait la genèse du PLR, né le 13 mai 2012. Nous n’allons pas injurier aujourd’hui sa naissance. C’est pour cela, dans le sens de l’éthique de notre mouvement,  que nous n’allons pas valider ce comportement". 
"sur le plan moral, comment accepter la candidature de son épouse".

Retour en images sur cette affaire avec Jean-Régis Ramsamy et Mustapha Bourran