publicité

La mouche suzukii menace les fruits rouges de La Réunion

Les producteurs de fruits de La Réunion sont confrontés à une terrible menace. Une petite mouche d'origine japonaise pourrait bien détruire leurs productions. 

© Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche
© Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le
Le monde agricole de La Réunion doit aujourd'hui faire face à un nouveau danger épouvantable. Et ce sont toutes les productions de fruits, essentiellement rouges, qui pourraient d'ici peu disparaître. La cause ? L'arrivée récente d'une petite mouche japonaise de 2 mm environ. L'insecte d'origine asiatique a débarqué en Espagne en 2008 avant de se propager en France et en Italie. C'est malheureusement désormais La Réunion qui semble également lui convenir.
 
Sa particularité : elle peut s'attaquer aux fruits à peine mûrs et dévaster ainsi la production avant même la récolte.
Après le frelon chinois, cette mouche suzukii est encore plus dangereuse. Cette mouche à fruits est l'une des 2 espèces existantes capable de pourrir une production de fruits rouges (fraises, cerises, baies) en pondant ses oeufs dans les fruits devenus invendables. Il n'y a jusqu'à aujourd'hui pas de parade contre cette espèce invasive.

Etude du ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche sur la "drosophila suzukii (matsumura)"

 

Mouche Suzukii
DMCloud:136675
Steve Henri-Peeters - Florence Bouchou -

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play