2013 l’année du squale : deux morts, un blessé grave

attaques de requins
Le risque requin : baigneurs et requin à proximité
Les requins se rapprochent des côtes. Illustration de ce phénomène par cette photo prise d'un ULM. ©Réunion 1ère
Les requins ont encore une fois été au cœur de l’actualité en 2013. Trois attaques, dont deux mortelles sont venues rappeler l’ampleur du phénomène. 2014 devrait être l’année de la mise en place des solutions.
Les vigies-requin viennent d’être officiellement adoptées par les autorités en cette fin d’années 2013. Mises en place par les surfeurs et les clubs pour protéger les élèves sur les spots de Trois-Bassins, des Roches et de Boucan-Canot, elles viennent d’être adoubées par le futur plan de lutte contre le risque requin. Un plan renforcé par des caméras sous-marines qui devrait éviter en 2014 les tragédies de 2013.
 
Les Brisants et Saint-Paul
 
Cette année La Réunion a connu trois tragédies. Le 8 mai vers midi, un touriste âgé de 36 ans veut s’initier au bodyboard. Malgré les avertissements des pratiquants présents sur la plage des Brisants, Stéphane Berhamel se jette à l’eau. Il sera victime d’une attaque fatale quelques minutes plus tard, jambe et poigné droits sectionnés. Il décède sur la plage malgré l’intervention des secouristes.
A peine deux mois se sont écoulés, cette fois le drame a lieu en baie de Saint-Paul. Sarah, 15 ans, est en vacances chez son père. Elle décide de se baigner avec sa petite soeur. Elle est à deux mètres de la plage quand l’attaque survient. Une attaque foudroyante.  
 
Un miraculé à l’Etang-Salé
 
Ce drame glace d’effroi La Réunion. La victime ne surfait pas, elle se baignait dans cette baie à côté de laquelle, elle a grandi, et où sont venus nager tous les riverains par le passé.
Le 27 octobre 2013, dans l’après-midi, Tanguy profite de ses derniers jours de vacances sur la plage de l’Etang-Salé. Avec ses amis, ils se sont installés à l’écart dans une zone interdite à la baignade. Cependant, pour l’instant, cette plage a été tenue à l’écart des drames. Une vérité qui s’effondre vers 16 heures. Un requin arrache la jambe du jeune homme. Il survit à cette tragédie grâce à l’intervention rapide des secours et au courage de ses amis qui n’ont pas hésité à se jeter à l’eau pour le ramener sur le sable au mépris du danger.