publicité

Bejisa : un cyclone très intense sur le web

La Réunion a rarement autant fait le buzz sur la toile. Internet regorge d'articles sur le passage du cyclone. Tous les journaux de métropole ont suivi l'actualité réunionnaise du 2 janvier.

Image de La Possession au début du passage du cyclone Bejisa, le 2 janvier 2014 © RICHARD BOUHET/AFP
© RICHARD BOUHET/AFP Image de La Possession au début du passage du cyclone Bejisa, le 2 janvier 2014
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Libération, titre national, a suivi au plus près le passage de Bejisa et signale ce vendredi qu'un an après Dumile, a provoqué des dégâts aux habitations ainsi qu’aux réseaux routiers et électriques, a indiqué la préfecture qui a rappelé que l’île demeure en alerte rouge.
 
Etang-Salé et Saint-Leu
 
Les Echos plonge son lecteur dans la nuit qui : "tombe sur l’île de La Réunion. Le cyclone Bejisa passe par le sud-ouest de l’île, et son intensité diminue. Thierry Robert, le maire de la commune de Saint-Leu, à l’ouest de l’île, a demandé jeudi à la population habitant à proximité de la mer d’évacuer les maisons, « car [...] des vagues [pouvaient] les atteindre » a-t-il précisé. Jean-Claude Lacouture, maire de la commune de L’Etang-Salé (ouest de l’île), confirmait sur Radio 1ère : « Nous avons des vents très violents, des arbres déracinés, des tôles arrachées et des toitures endommagées ». 

Des rafales de vent à plus 150 km/h
 
Précision importante apportée par la presse en général et mis en relief par le quotidien gratuit 20 minutes : " l'oeil du cyclone est passé à proximité immédiate de l'île en fin d'après-midi, longeant la côte ouest, à une quinzaine de kilomètres au large pour se diriger vers le sud, provoquant des pluies abondantes et des rafales de vent extrêmement violentes, qui ont atteint 151 km/h à Petite France (ouest de l'île) ", selon Météo-France Réunion.
 
14 blessés par imprudence 

" Quatorze blessés, dont deux graves, étaient recensés par la préfecture à 19h (16h, heure de Paris) alors que les régions ouest et sud de l'île restaient exposées à des vents violents et à des pluies diluviennes. Tous les blessés sont des personnes sorties de chez elles pour effectuer des réparations sur leur habitation ou leur toiture " explique Le Figaro dans son édition matinale.

Le mur de l'oeil à 15 kilomètres
 
RFI précise sur son site internet que le mur de l'oeil du cyclone est l'endroit où : " Se concentrent les vents les plus violents et les précipitations les plus abondantes. Le mur de l'oeil de Bejisa, qui mesurait environ 75 kilomètres de diamètre, a surtout balayé le littoral ouest. Une dizaine de familles de l'Etang-Saint-Paul ont du être évacuées ". Radio France propose également, un retour heure par heure sur le passage de Bejisa. Un article chronologique précis qui permet de se faire une idée très juste des événements
 
Une trajectoire inédite

Les autorités étaient inquiètes Bejisa est arrivée du Nord-Nord-Ouest. Le cyclone qui a suivi une trajectoire inhabituelle en plongeant vers le Sud-Sud-Est a touché les côtes Nord, Ouest et Sud en passant le long de la côte Ouest. Le dernier phénomène à avoir suivi une route similaire avait fragilisé la plage de Saint-Paul et mis en danger les riverains domiciliés en bord de mer. Autre conséquence, d'un cyclone la chute de la pression atmosphérique. Conséquence le volume d'eau, douce ou de mer s'amplifie d'où cet expression relevée par BFMTV : " La mer sera grosse sur les côtes Ouest et Nord avec des risques de submersion des plages. Des vagues pouvant atteindre 10 mètres de haut sont possibles, ajoutent les météorologues ". Un article illustré par une déferlante s'écrasant sur la digue du port de Saint-Gilles. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play