Sainte-Rose : la vierge au parasol du Grand-Brûlé profanée

faits divers
20130806 Vierge au Parasol
©réunion 1ere
La vierge au parasol a été vandalisée dans la nuit de lundi à mardi. Cette statue emblématique de la religion catholique n’a plus de tête. Les gendarmes ont ouvert une enquête pour retrouver les auteurs de cette profanation. La réaction de Monseigneur Aubry...
Notre Dame-des-Lourdes fait son apparition sur le territoire de Piton-Sainte-Rose en 1896. La statuette est censée protéger les habitants du secteur des colères du volcan. La première statue est d’ailleurs épargnée pendant plus de 50 ans. En 1960, le curé de la paroisse décide d’organiser un pèlerinage pour lui rendre grâce le 15 août 1960. Le 20 avril 1961, quelques mois plus tard, elle est engloutie par une nouvelle coulée.
Cet incident ne décourage pas les fidèles. En 1963, une nouvelle vierge est livrée à Sainte-Rose, elle est équipée d’un parasol.
 
Une enquête ouverte
 
C’est cette statue qui a été la proie des vandales dans la nuit de lundi à mardi. Les paroissiens alertés par le cinquième adjoint de la commune de Sainte-Rose ont déboulonné la statue de son socle pour mettre le corps de la Vierge à l’abri. A l’arrivée des gendarmes de la petite commune rurale, seuls quelques débris et le parasol restaient encore sur le sol.
Ce fait divers a ému toute la communauté chrétienne de La Réunion qui désire comprendre pourquoi cet acte a été commis.
Sur les lieux du sinistre, le premier à avoir constaté les dégâts affirme qu’il y avait à son arrivée, une voiture dont la vitre côté passager avait été brisée et dont les affaires étaient éparpillées sur le sol.
Une enquête a été ouverte. Un acte de délinquance gratuit semble la piste la plus probable.
Réunion 1ère

itw Monseigneur Aubry