réunion
info locale

Etat de catastrophe naturelle : la préfecture cherche l'apaisement

cyclones
Xavier Brunetière, secrétaire général de la préfecture
Xavier Brunetière, secrétaire général de la préfecture de La Réunion ©Réunion 1ère
La liste des communes bénéficiant de l'état de catastrophe naturelle ne devrait guère changer. La préfecture a défendu la décision de la commission interministérielle qui doit cependant examiner les données relatives à la houle et aux glissements de terrain. 
Pour le secrétaire général de la préfecture, il n'y a pas eu de communes oubliées par la commission interministérielle. L'arrêté reconnaissant à 16 communes l'état de catastrophe naturelle a été publié samedi 18 janvier au journal officiel (J.O). Et la liste a été établie selon des critères objectifs. Pour Xavier Brunetière, l'arrêté est cependant provisoire. La commission doit encore examiner les conséquences de la houle et des glissements de terrains. " Il pourrait y avoir un arrêté complémentaire dans les jours qui viennent " précise le représentant de l'Etat.

La Préfecture de La Réunion tente d'apaiser les esprits. La publication au J.O de l'arrêté a provoqué de vives réactions. Plusieurs communes, comme Saint-André, et leurs administrés, se sont sentis oubliés par la commission interministérielle. Les précisions sur la conférence de presse de la préfecture avec ce reportage d'Annabelle Boyer et de Claude Testa...

A. Boyer - C. Testa - F. Testa




Publicité