L’Europe, au cœur de la visite de Thierry Repentin, le ministre est à La Réunion pour parler d'argent

politique
Visite Repentin
©Jean-Claude Toihir (Réunion 1ère)
Le ministre des affaires européennes a entamé un tour de France pour rappeler l’importance de l’Union dans le financement de projets locaux. Outre-mer, La Réunion est la grande gagnante des régions ultrapériphériques avec une augmentation des fonds de 13% entre 2014 et 2020.
L’allongement de la piste de l’aéroport Roland-Garros, le basculement des eaux d’Est en Ouest, la darse de pêche professionnelle du Port, la future route du littoral sont possibles grâce aux financements européens. A moins de trois mois des élections européennes (le samedi 24 mai), Thierry Repentin, le ministre aux affaires européennes justement, est de passage dans l’île pour faire le point sur les chantiers déjà engagés et sur les projets à venir.
Cette visite éclair débute dans les hauts, il sera question d’irrigation et d’aménagement du territoire.
L’un des points d’orgue de cette journée sera sans nul doute la présentation de la station de télédétection assistée par satellite, basée au Port. Ce bijou technologique financé par l’Union européenne permet de détecter les bateaux de pêche et donc de lutter contre la piraterie dans la zone sud de l’océan indien.
 
Les aides européennes
 
L’outre-mer pour l’Europe se compose des départements français (La Réunion, Mayotte, Martinique, Guadeloupe, Guyane), mais aussi des îles Canaries pour l’Espagne, de Madère et des Açores pour le Portugal.
Ces territoires avec la Guyane (plus vaste RUP) représentent seulement 1% de la surface totale de l’Europe, mais ce sont aussi les régions les plus pauvres (Leur PIB est en moyenne inférieur de 34%). Pour combler les retards, les RUP (Régions ultrapériphériques) bénéficient des aides spécifiques intégrées dans les programmes Poséidom (depuis 1989 pour les DOM), Poséican (depuis 1991 pour les Canaries) et Poséima (depuis 1991 pour Madère). Ces fonds doivent servir à améliorer les infrastructures, mais également à lutter contre le chômage.
En contre partie, grâce à ces territoires l’Europe dispose de la plus grande surface maritime mondiale avec 25 millions de Km2. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live