publicité

Les votes blancs sont comptabilisés depuis ce 1er Avril 2014

Le 1er Avril 2014 marque l’entrée en vigueur de la loi sur le compte des votes blancs. Le texte adopté le 21 février 2014 sera applicable pour les élections européennes. Son but est d’encourager les électeurs à voter.

© D.R
© D.R
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Ce n’est pas un poisson d’avril, ni une révolution, mais depuis ce 1er Avril 2014, la loi sur le compte des bulletins blancs entre vigueur. Elle s’appliquera à la fin du mois de Mai pour les élections européennes. Ce texte proposé par les centristes vise à lutter contre l’abstention où les votes extrêmes de droite et de gauche. Depuis 1852, les bulletins blancs étaient assimilés aux bulletins nuls.
 
Une enveloppe vide
 
Pour qu’un bulletin soit comptabilisé comme blanc, il faut que l’électeur introduise dans l’urne, une enveloppe vide ou qu’il introduise à l’intérieur un morceau de papier blanc. Si, l’enveloppe renferme les bulletins de deux, voir plusieurs candidats ou si le bulletin a été raturé, il entre dans la catégorie des bulletins nuls. En 2012, lors de l’élection présidentielle, les services électoraux avaient enregistré 2 millions de votes blancs ou nuls.
 
Présidentielle et référendum exclus
 
Le but de cette loi est d’encourager le civisme. Mais elle est insuffisante pour les défenseurs du vote blanc. Ils estiment que cette démarche exprime une opinion, un mécontentement rappellent nos confrères de L'express. Selon les défenseurs du vote blanc, cette première étape doit, s’étendre à toutes les élections. Pour l’instant, la prise en compte des bulletins blancs est exclue des présidentielles et des référendums. Pour ces deux scrutins, il est nécessaire d’adopter une loi organique.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play