Le drapeau de la préfecture de La Réunion en berne en hommage à Hervé Gourdel

hommage
Drapeau pref
©Erwann Ponnet (Réunion 1ere)
La Réunion, comme dans toutes les régions de France, est sous le choc après l’enlèvement et l’exécution d’Hervé Gourdel. En hommage au niçois décapité en Algérie par un groupe islamique, les drapeaux sont en berne pour trois jours.
La France porte le deuil de la fin tragique d’Hervé Gourdel. Le niçois passionné de montagne était en vacances en Algérie quand il a été enlevé, puis décapité, par un groupe se revendiquant de l’Etat islamique. Groupe d’extrémistes qui veulent contraindre les pays occidentaux à stopper les frappent en Irak et en Syrie en kidnappant et en filmant la décapitation de leurs otages.
A La Réunion, terre multi ethniques et donc confessionnelles, les représentants des différentes religions se sont associés dans un communiqué pour dénoncer ce crime : « Hervé Gourdel n’a pas été assassiné par des musulmans. Hervé Gourdel a été assassiné par des terroristes qui se disent musulmans et se prévalent de l’islam pour justifier leurs atrocités ».    
 
Premier hommage à 16h45
 
« Les terroristes qui s’en sont rendus coupables (Ndlr : de cette décapitation) n’ont rien à voir avec l’Islam et ne font que pervertir et instrumentaliser cette confession religieuse d’une manière particulièrement odieuse », conclu le communiqué. A la Réunion comme en métropole, les drapeaux resteront baissés pendant trois jours. Trois jours pendant lesquels, autorités et associations vont multiplier les rassemblements et les marches silencieuses en mémoire du guide de haute montagne du Sud de la France.
La famille et les proches d’Hervé Gourdel ont lancé un appel à la dignité et à la retenue. A La Réunion, le premier rassemblement est prévu, ce vendredi 26 Septembre 2014 à 16h45 sur la place des Droits de l’Homme à Champ-Fleuri.