Bouchon monstre aux entrées de Saint-Denis

trafic routier
Bouchon
©Erwann Ponnet (Réunion 1ère)
Les automobilistes venant de l’Ouest et de l’Est doivent apprendre à être patients. Les lundis matins se suivent et se ressemblent. Quand ce n’est pas une manifestation, une voiture en panne, c’est un accrochage sans gravité qui est à l’origine des bouchons.
Arriver jusqu’à son travail dans le chef-lieu le lundi matin relève de plus en plus souvent du défi.
Vers 7 heures, la file de voiture s’étendait à l’Est au-delà de Sainte-Suzanne. Certes, les véhicules avançaient, mais au pas, mais une voiture stationnée sur la bande d’arrêt d’urgence au niveau de la Ravine-des-Chèvres et quelques conducteurs mal réveillés ont rendu les retards inévitables.
 
Saint-Denis paralysé
 
Vers 8h30, ce sont les automobilistes en provenance de l’ouest et du Nord de Saint-Denis qui se sont retrouvés piégés. Ils mettaient, en moyenne entre 45 minutes et une heure pour traverser le chef-lieu. En cause, selon la direction régionale des routes, un accrochage au niveau du Butor. Cet accident, sans gravité, a compliqué la circulation au-delà de la ville sur la route du littoral.