140 heures de travaux d’intérêt général pour avoir harponné Lili

faits divers
20140923 Tortue
Lilly dans l'infirmerie de Kelonia ©Réunion1ere
Un jeune homme de 18 ans a comparu aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour avoir harponné Lili, une tortue imbriquée, le 21 septembre dernier. Il a été condamné à une peine de 140 heures de travaux d’intérêt général.
Lily avait été sauvée par des badauds en septembre dernier. Ils l’avaient arraché des mains du braconnier qui sortait du lagon de Saint-Pierre avec la jeune tortue imbriquée (espèce en voie d’extinction).
Sans l’intervention de ces témoins, le reptile marin aurait fini au fond d’une marmite...


Depuis, les vétérinaires de Kélonia tentent de la sauver. Elle va mieux mais malgré les soins prodigués, elle a perdu l'usage de son œil gauche.
 
Prison ferme et amende 
 
Le jeune homme qui a harponné la tortue a été jugé pour braconnage d’une espèce inscrite sur la liste rouge du patrimoine biologique de l’humanité. Il risquait de la prison ferme pour cela. Il devra finalement effectuer 140 heures de TIG.

A Mayotte et à Tahiti, des braconniers de tortues marines ont été condamnés respectivement à 4 et 3 mois de prison ferme (Ndlr : 3 ans maximum). La justice peut ordonner la saisie de son matériel de pêche, de son véhicule et lui infliger une amende de 15 000 Euros.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live