Ils voulaient appeler leurs enfants "Nutella" et "Fraise"... La justice refuse

société
BEBE
©CCO MAXPIXEL
Un couple souhaitait baptiser son enfant, né en septembre dernier, du nom de la célèbre pâte à tartiner. Estimant que le prénom choisi n'était "pas conforme" à l'intérêt de l'enfant, l'officier d'état civil a saisi le procureur de Valenciennes.
Le procureur de Valenciennes a ensuite saisi un juge des affaires familiales pour que le prénom soit supprimé des registres de l'état civil. Lors d'une audience à laquelle les parents n'ont pas assisté, le juge a choisi de renommer l'enfant Ella

Un second couple avait donné naissance à une petite fille qu'il souhaitait prénommer Fraise. Devant l'avis contraire du tribunal, qui a craint récemment en rendant son délibéré les "moqueries" susceptibles d'être occasionnées par ce patronyme, citant notamment l'expression "ramène ta fraise", et les "répercussions néfastes" sur l'enfant, les parents ont finalement opté pour Fraisine, un prénom ancien, donné au XIXe siècle.