réunion
info locale

Meurtres de Grand-Bois : qui sont les quatre mis en examen ?

faits divers
Meurtriers
©D.R
Les braqueurs et meurtriers des gérants de la station-service Aho-Nienne à Grand-Bois sont en détention. Les investigations des policiers de la Sûreté départementale permettent de préciser le rôle des quatre suspects dans ce tragique fait divers.
Eveline Filomar, 29 ans, mère de quatre enfants. Déjà connue de la justice pour son implication dans des vols avec violence, elle était sortie de prison en Avril 2013.
Elle serait à l’origine du braquage tragique. Originaire de Grand-Bois, comme son compagnon, ils s’étaient installés au 19ème kilomètre au Tampon, depuis peu. Vivant, comme leurs voisins et complices du RSA, ils cherchaient une manière rapide et facile de renflouer leurs comptes. « Gros-Nathalie » a pointé du doigt le couple Aho-Nienne, les gérants de la station-service rentraient chez-eux en emportant à la main la recette du jour. Agés de 87 et 92 ans, ils étaient une proie facile. C’est elle qui a battu à mort Odette Aho-Nienne, 87 ans, à coup de barre de fer.
 
Jimmy Célina, 28 ans, concubin d’Eveline et délinquant censé s’être assagi en devenant père de famille. Il n’avait plus défrayé la chronique judiciaire depuis 2011. « Marmaye » de Grand-Bois, il connaissait très bien « Monsieur et Madame Emile ». Jean-Luis, l’un des fils Aho-Nienne, n’hésitait pas à parler avec lui, à l’inviter à se ranger et vivre tranquillement. Proche des futurs bourreaux de ses parents, il aimait offrir des bonbons à leur petit garçon. Comment imaginer que cette main tendue se retournerait conte eux. Les Aho-Nienne faisaient partis de Grand-Bois où ils étaient censés « connaître » tout le monde.  

Ils n’avaient aucune raison de changer leurs habitudes. Comment imaginer qu’ils deviendraient les cibles de personnes qu’ils avaient vues grandir, aidées et même nourries.
 
Mickaël Robert, le voisin de Célina et Filomard, n’avait jamais fait parler de lui. Mince, petit et manifestement attentif à la mode, il s’était lié d’amitié avec ces nouveaux voisins dès leur installation au 19ème kilomètre au Tampon. Eveline s’entendait très bien avec sa compagne et lui avec Jimmy. Tous de la même classe d’âge, parents de jeunes enfants, sans emploi et avec pour seul revenu, le RSA, ils partageaient leur oisiveté à échafauder des plans en vue de lendemains meilleurs.

Dernièrement, les dettes s’étaient accumulées et l’option du braquage évoquée, par Eveline Filomard n’était plus si aberrante. Mercredi soir, il faisait partie de la tentative repoussée par les aboiements du petit chien des Aho-Nienne. Malgré le report de 24  heures du crime, Mickaël Robert a suivi ses voisins et a participé au passage à tabac des victimes. Jeudi soir, son forfait accompli, il se retrouve seul sur la plage de Grand-Bois. Abandonné par ses complices, il remonte au Tampon en stop.
 
Eveline Filomar, Jimmy Célina et Mickaël Robert ont été mis en examen pour vol aggravé ayant entraînés la mort, ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.
 
Carole Gravier, compagne de Mickaël Robert, n’était pas à Grand-Bois le soir du braquage. Elle attendait au Tampon où elle gardait ses enfants et ceux d’Eveline. Elles connaissaient les raisons de cette escapade nocturne en compagnie de son concubin. Elle est poursuivie pour recel de numéraire et non dénonciation de crime. Elle sera sur le banc des assises aux côtés trois autres suspects.

Cette ultime poursuite du juge d’instruction, nous apprend que les braqueurs-meurtriers ne sont pas repartis les mains vides. Ils ont avoué s’être retrouvés le lendemain pour partager leur maigre butin…faits divers

En images avec Laurent Pirote et Henry-Claude Elma



Publicité