Grève à la SRPP : Les gérants de stations-service restent en dehors du conflit, mais...

carburants
20140131 SRPP
©Delphine Poudroux
Les gérants de stations-service avaient menacé de garder les pompes fermées ce lundi, faisant ainsi planer la menace de la pénurie totale. Ils n'en feront rien mais au 5ème jour de grève des employés de la SRPP, ils demandent au préfet de régler le conflit. Sinon ?
Les gérants de stations-service se sont rassemblés hier pour prendre position par rapport au conflit de la SRPP. La fermeture complète des stations était une option qu'ils envisageaient, mais dans la soirée, ils ont finalement décidé de ne pas passer à l'acte, dans l'attente des résultats des négociations qui doivent reprendre aujourd'hui au sein de l'entreprise de distribution de carburants.

Partie remise ? Peut-être. Les gérants mettent désormais la pression sur le préfet et l'appelle à régler le conflit. Une nouvelle réunion doit avoir lieu ce lundi soir pour décider si, cette fois, une action au sein des stations-service devient "nécessaire".

En attendant, ce matin, le service minimum va reprendre : deux heures le matin et deux heures l’après-midi pour 40 camions au total (sur les 80 habituellement) qui vont pouvoir réapprovisionner environ un tiers des stations-service que compte l'île.

Le conflit à la SRPP entre donc dans son 5ème jour. Les employés grévistes réclament  une prime suite au rachat de la société par le groupe Rubis.