Assises : l’amant condamné à 12 ans de réclusion. L'épouse reconnue irresponsable

justice
Assises Réunion
©Philippe Hoareau (Réunion 1ère)
Danielle Ah-Hot, 65  ans, et Fabrice Elie, son amant âgé de 36 ans, étaient jugés depuis mercredi pour une tentative de meurtre. Dans la nuit du 3 au 4 Décembre 2012, l'homme avaient poignardé à 7 reprises le mari de sa bien aimée.
Fabrice Elie, aujourd’hui âgé de 36 ans, amant de Danielle Ah-Hot, 66 ans, a frappé 7 fois Lucien Ah-Hot au thorax dans la nuit de 3 au 4 Décembre 2012.
 
Les deux prévenus ont reconnu les faits sans aucune difficulté.
Cependant, le dossier n’est pas si simple. Dès la première journée,  tous les regards se sont attardés sur Danielle Ah-Hot, l’instigatrice du crime.  
 
Très fragile, l’accusée est perdue dans ses délires mystiques depuis des années. En 2012, les crises se succèdent au point de quitter le domicile conjugal pour vagabonder de gîte en gite afin d’échapper à son mari. Des voix intérieures l’ont persuadée qu’il veut la tuer.

Les accusés sont ils conscients de leurs actes  

En Novembre 2012, Fabrice Elie croise la route de Danielle Ah-Hot. Malgré la différence d’âge, le couple est fusionnel. L’amant souscrit tout simplement au projet de meurtre du mari de son amante.
 
Les accusés ne nient pas leur culpabilité, pourtant les jurés ont été confrontés à une difficulté majeure pour se prononcer. Comment évaluer la dangerosité, le risque de récidive et le degré de conscience des accusés. Trois éléments essentiels pour prononcer une peine.
 
Certes l’accusation a balayé ces interrogations d’un revers de manche lors de son réquisitoire, mais les avocats de la défense ont insisté sur ces points essentiels pour demander que la peine prononcée soit réduite à son minimum.
 
Finalement, Danielle Ah-hot a été acquittée. Les juges ont retenu son irrepsponsabilité pénale. Son amant, Fabrice Elie, par contre, a été reconnu coupable de tentative d'assassinat et condamné à 12 ans de prison.