réunion
info locale

Saint-Joseph : sept blessés dont deux graves par la sortie de route d’une voiture de rallye

faits divers
Voiture de Rallye
©Youtube (capture d'écran rallye Saint-Joseph) Philippe Law-Lin
Un enfant de 10  ans et son père âgé d’une cinquantaine d’années ont été fauchés par une voiture de rallye, dimanche vers 13  heures. La sortie de route s’est produite sur la spéciale de Curcuma 1 dite route de Bézave.
Il est 13 heures, les voitures de rallyes font la joie des amateurs de courses automobiles de Saint-Joseph. Le 10ème rallye de cette commune du Sud touche à sa fin. La Mitsubishi Evo n°23 s’élance sur la spéciale Curcuma n°1, au volant Dominique Hoareau avec à ses côtés, Mickaël Hoareau son copilote. Un virage en S est annoncé. La seconde courbe se referme plus rapidement. Mickaël Hoareau explique : « Dominique m’a signalé tout de suite qu’il avait un problème de frein. Il y avait des spectateurs en face de nous. Je lui ai dit de donner un coup de volant et en même temps j’ai tiré sur le frein à main. La voiture a continué tout droit dans la foule. J’espère que le petit garçon blessé va se rétablir rapidement… » (Voir l’ITV).
 
Une camionnette projetée dans la ravine
 
Une camionnette est stationnée sur la trajectoire du bolide. A l’arrière est assis, le propriétaire du véhicule et du terrain privé sur lequel se sont installées les futures victimes. Ils sont sur l’extérieur de la courbe, l’endroit le plus dangereux en cas de perte de contrôle d’un pilote…
Le choc est d’une violence inouïe. Le fourgon est projeté dans une ravine située à 5 mètres du point d’impact. Par chance, l’homme qui s’était assis à l’arrière du véhicule a été éjecté lors de la collision. Deux autres spectateurs, le pilote et son copilote sont légèrement touchés. Le pronostic vital d’aucune des victimes n’est engagé.
 
La sécurité du rallye en question
 
Les gendarmes de Saint-Joseph aidés de leurs homologues de la brigade des recherches de Saint-Pierre ont ouvert une enquête.
Ils vont devoir vérifier si toutes les mesures de sécurité avaient été prises par les organisateurs de la compétition. Sur les rallyes de La Réunion des navettes passent dans les spéciales et demandent aux spectateurs de ne pas s’installer à l’extérieur des virages. Cette procédure a-t-elle été respectée ?
Dominique Hoareau, le pilote, affirme que la perte de contrôle et la sortie de route sont dues à une subite absence de  frein.
Des experts vont devoir examiner la Mitsubishi pour vérifier cette version.

En interview Mickaël Hoareau copilote




Publicité