réunion
info locale

Une messe en mémoire du « père des noirs » unit le Nord de la France et La Réunion

esclavage
Abbé Monnet
©Fabrice Floch
La famille de monseigneur Alexandre Monnet et la communauté réunionnaise de Mouchin étaient unies pour célébrer une messe en mémoire d’Alexandre Monnet. 165 ans après son décès le prélat originaire du Nord de la France est le symbole de la fraternité entre les peuples.
Le nom d’Alexandre Monnet est associé à la lutte contre l’esclavage à La Réunion. l'Abbé Monnet arrive sur l’île Bourbon en 1840. Immédiatement, l’homme d’église s’oppose aux esclavagistes. Fervent abolitionniste, il voit dans les esclaves des êtres humains et va naturellement à la rencontre des noirs dans les plantations. Il rédige, à leur usage, un catéchisme en créole.
Son action provoque le 12 Septembre 1847 le soulèvement des colons. Ils finissent par obtenir l’expulsion d’Alexandre Monnet vers Mayotte. Ile où il décède en 1849 alors qu'il avait été nommé Évêque de Madagascar. Il avait eu  la satisfaction d’apprendre que son combat n’a pas été vain. Le 20 Décembre 1848, l’esclavage a été aboli sur l’île de La Réunion.
 
Un jumelage de La Réunion avec Mouchin ?
 
 
Dimanche une messe était donnée en mémoire du grand-homme. Côte à côte, assistaient à cet hommage, les descendants de monseigneur Monnet et des Réunionnais installés dans la région. Jean-Paul Esther, président de la fédération de la fraternité réunionnaise, présent pour cet événement note La Voix-du-Nord, a rappelé que l’œuvre de Monseigneur Monnet perdure dans le temps : « Nous devons continuer à cultiver nos échanges. En vous voyant aujourd’hui, nos ancêtres doivent danser dans le ciel », avant d’évoquer en conclusion qu’il serait utile d’envisager le jumelage de la ville de Mouchin avec une commune réunionnaise.
Publicité