publicité

Journée européenne de l'obésité : le témoignage de Tiloun

A La Réunion, un peu plus d’un quart de la population est atteinte par l’obésité. En France ce sont 6 million et demi d’adultes qui sont concernées par cette maladie. 

Source : Facebook
Source : Facebook
  • Réunion 1ère
  • Publié le
A la veille de la sixième édition de la Journée européenne de l'obésité, la clinique Oméga, centre spécialisé dans la rééducation nutritionnelle et sportive du patient obèse, ouvre ses portes ce vendredi au public, au Port, de 13h30 à 16h30. 

 À La Réunion, la prévalence de l’obésité est plus importante chez les femmes que chez les hommes (23% contre 14%). Et les données disponibles mettent également en évidence une prévalence du surpoids et surtout de l’obésité chez les femmes plus importante à La Réunion qu’en France métropolitaine. 

Dans son rapport, de Mai 2015, sur le diabète, l'Observatoire régional de la Santé revient sur l’étude Rédia 2 réalisée entre 2006 et 2009. Selon cette étude,  23% des Réunionnaises adultes étaient alors en situation d’obésité, contre 18% des femmes adultes en France métropolitaine (ENNS, 2006 (13)). Chez les hommes, selon cette même étude, les prévalences du surpoids et de l’obésité restent comparables entre la France métropolitaine et La Réunion.
Une autre étude consacrée plus spécifiquement à la corpulence des enfants à La Réunion en 2011-2012 montre que  près d’un tiers des élèves en classe de 6ème, en collège public, ont un indice de masse corporelle en dehors de la normale.

Il n'existe pas une mais plusieurs formes d'obésité. Sous ce terme se cachent différentes définitions de la maladie qui ne traduisent pas les mêmes risques. Et il n'y a qu'un seul outil pour les différencier : l'indice de masse corporelle (voir encadré ci-dessous). Selon le résultat, l'obésité est modérée, sévère, morbide ou massive... Dès le stade de l'obésité modérée, les risques de maladie (hypertension, diabète, cancer…) deviennent très importants.
Au-delà, les risques sont fortement augmentés et à partir de l'obésité sévère, la chirurgie peut être péconisée. 

C'est le recours choisi par le maloyeur Tiloun. L'artiste de Saint-Denis pesait avant son opération 196 kg. Même s’il se sentait bien dans son corps et dans sa tête, sa vie était en danger. Il avait auparavant essayé différents régimes, sans succès... et a finalement tenté de faire une opération intitulée "sleeve".  

En 2013, une ablation d’une partie du tube digestif  qui lui a réussi. il a perdu depuis 91 kg.
Au micro de Jean-Paul Melade de Réunion 1ère, Tiloun conseille aux personnes atteintes d’obésité de se faire opérer

Obésité : Tiloun et l'opération "sleeve" qui lui a permis de perdre 91 kg.

 
Calculez votre IMC

L’obésité concernerait actuellement 1.4 milliard de personnes de plus de 20 ans dans le monde entier et 2.8 millions de personnes atteintes d’obésité en meurent, chaque année. Il s'agit d'un véritable fléau pour l’OMS, qui n’hésite pas à parler d'épidémie mondiale.

L’obésité est définie habituellement comme un excès important de poids par augmentation de la masse graisseuse d'un individu.

Selon l'OMS, on peut définir l'obésité d'une personne en fonction de son IMC (indice de masse corporelle) en divisant son poids (exprimé en kg) par sa taille au carré (exprimée en m²).

A titre d'exemple, une personne mesurant 1,80 m et pesant 78 kg aura un IMC de 24.07
78 : (1,8)² = 78 : 3,24 = 24,07

Même si l'IMC nécessite d'être ensuite apprécié suivant le sexe et l'âge de l'individu, on pourra tout de même utiliser la grille d'auto-évaluation suivante:

  • Maigre : IMC < 18.5
  • Normal : IMC entre 18.5 et 25
  • En surpoids : IMC entre 25 et 30
  • Obésité modérée : IMC entre 30 et 35
  • Obésité sévère : IMC entre 35 et 40
  • Obésité morbide : IMC entre 40 et 50
  • Obésité massive : IMC > 50 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play