publicité

Manuel Valls annonce qu'il remboursera le voyage de ses enfants à Berlin

Lors d'un point presse en préfecture de La Réunion, le Premier ministre a annoncé qu'il allait rembourser les frais de déplacement de ses enfants à Berlin. Manuel Valls tente ainsi de mettre fin à la polémique sur sa présence à la finale de la Ligue des Champions, samedi dernier.

  • Réunion 1ère
  • Publié le
Manuel Valls a annoncé qu’il «assumera(it)» la prise en charge du coût de la présence de ses deux enfants dans l’avion de la République qui l’a emmené à Berlin pour la finale de la Ligue des Champions, tout en redisant qu’il s’agissait d’un «déplacement officiel».

«Dans le cadre de ce déplacement officiel, j’ai utilisé les moyens mis normalement à la disposition du Premier ministre (...) Mais je suis sensible, bien sûr, à la réaction des Français, je me dois d’incarner un comportement parfaitement rigoureux. Si c’était à refaire, je ne le referais pas. Et pour lever tout doute, j’ai décidé d’assumer la prise en charge pour mes deux enfants, soit 2.500 euros», a déclaré le Premier ministre à la presse à son arrivée à la Réunion dans le cadre d’un déplacement de trois jours dans les départements de l’océan Indien.

Comment les 2.500 euros ont été calculés ?

Peu après cette déclaration, l’entourage de Manuel Valls a expliqué comment avait été calculée la prise en charge pour le voyage des deux fils du Premier ministre. « Les enfants du premier ministre ont effectué trois trajets en Falcon : Paris-Poitiers, Poitiers-Berlin, Berlin-Poitiers. Nous avons appliqué le tarif moyen sur un vol commercial pour ces trajets, ce qui correspond à 2500 euros ».
 
Matignon tient à préciser qu’"il ne s’agit pas d’un remboursement mais bien d’une prise en charge puisque le Falcon était de toute façon affrété pour le déplacement de Manuel Valls à Berlin".
Manuel Valls rembourse billets de ses enfants lors du voyage à Berlin
##fr3r_https_disabled##


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play