publicité

Le suspect de l’enlèvement du petit Rifki est Mahorais

L’alerte enlèvement a permis de retrouver Rifki, 4 ans, et d’appréhender son kidnappeur. L’homme, âgé de 25 ans, est connu de la justice pour atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans. Il est Mahorais.

© France 3
© France 3
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’info Kwezi révèle sur son site Internet que le dénommé Ahmed, âgé de 25 ans, est un mahorais déjà connu de la justice locale.
Le kidnappeur présumé est poursuivi en métropole pour des agressions sexuelles sur des mineurs de 15 ans (Ndlr : - de 15 ans). A Mayotte dont il est originaire, le suspect avait été interpellé au début de l’année pour une série de vols.
 
Cette dernière affaire devrait l’amener derrière les barreaux pour de nombreux mois. Interpellé à Libourne, soit à plus de 400 kilomètres de Rennes en compagnie de l’enfant, il a été incapable d’expliquer les raisons qui l’ont poussé à quitter la Bretagne en compagnie du « marmaille » sans prévenir.
 
Sauvé grâce à l’alerte enlèvement
 
Selon l’oncle et de la mère de Rifki, le présumé kidnappeur aurait déjoué leur vigilance en expliquant qu’il s’éloigner pour offrir une boisson fraiche au petit garçon.
 
Très inquiets de ne plus les voire revenir, les parents ont donné l’alerte en se rendant au commissariat de Rennes. Dès la première heure, dimanche, l’alerte enlèvement était diffusée sur toutes les chaînes de télévisions et de radios. Une alerte qui a porté ses fruits. Une passagère du train se dirigeant vers Bordeaux a reconnu l’enfant. Les policiers ont interpellé le kidnappeur en douceur à Libourne et récupéré la petite victime saine et sauve.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play