réunion
info locale

Alzheimer : 8 000 personnes atteintes à La Réunion

santé
Malade d'Alzheimer
A la Réunion, la majorité des malades sont à domicile et bénéficient le plus souvent d'aidants-familiaux (Image libre de droits)
Il n'existe toujours aucun médicament capable de traiter cette redoutable maladie une fois les symptômes présents. Près de dix mille Réunionnais seraient touchés par Alzheimer et les maladies apparentées. Ce lundi 21 septembre est la Journée mondiale de lutte contre la maladie.
A chaque époque sa maladie. Il y a eu la lèpre, la tuberculose ou encore le sida. Au 21è siècle, la maladie d’Alzheimer s’impose déjà comme une maladie de notre temps. Une maladie neuro-dégénérative complexe, qui conduit à une détérioration des capacités cognitives et entraîne progressivement une perte d'autonomie. Sournoise, redoutée et redoutable, Alzheimer fait plus de victimes chez les femmes que chez les hommes mais rarement avant 65 ans.

Il y a bien des signes avant coureur : perte de mémoire, difficulté à accomplir les tâches familières (lacer ses chaussures, préparer un repas), soucis pour lire, changement d’humeur, problèmes d’expression écrite et orale comme avoir du mal à trouver le mot juste ou s’arrêter au beau milieu d’une conversation sans pouvoir poursuivre. Autant de signes d’alerte et pourtant  les premiers symptômes passent souvent inaperçus, ce qui complique également le diagnostic médical. De fait, évaluer de manière précise, le nombre de personnes atteintes de la maladie est tout autant difficile. 

Un véritable enjeu de santé publique

Dans l’Hexagone, on estime aujourd’hui à 860 000 le nombre de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Entre 8 000 et 10 000 personnes à la Réunion. Les projections à court ou moyen terme dépendent de la démographie et des éventuelles avancées sur la maladie. En l’état actuel de la recherche et des traitements peu convaincants, le nombre de malades devrait continuer à progresser dans les prochaines années du fait du vieillissement de la population : le cap des 1,3 millions de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sera franchi d’ici 2020 en France. Dans notre île, en prenant en compte les études de l’INSEE, plus de 13 500 personnes âgées pourraient être atteintes de démences à l’horizon 2030.
Un véritable enjeu de santé publique. La journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, ce lundi 21 septembre, vise donc une nouvelle fois à sensibiliser l’opinion, alerter les pouvoirs publics, valoriser les actions que mènent les associations car pour l’heure, les traitements ne sont pas curatifs et n’apportent pas d’améliorations encourageants de l’état des patients.

Des résultats prometteurs pour un traitement expérimental

Si un remède miracle n’est pas à l’ordre du jour, il y a pourtant une lueur d’espoir dans la lutte contre ce fléau. Un traitement expérimental a donné des résultats prometteurs sur un échantillon de 2 000 patients. Les laboratoires américains Eli Lilly assurent avoir mis au point un médicament qui retarderait   l’avancement de cette dégénérescence mentale, à condition toutefois qu’il soit administré à un stade précoce de la maladie. Dans ce cas, il permettait un ralentissement de 34% du déclin mental de ces malades et de 18% de leur perte de capacités à exécuter leurs tâches quotidiennes. Des essais cliniques présentés en juillet dernier lors de la Conférence internationale de l’Association pour la maladie d’Alzheimer qui se tenait aux Etats-Unis.

Les scientifiques appellent à la prudence

Les experts restent cependant prudents. Les scientifiques vont approfondir leurs recherches en se concentrant uniquement sur des patients atteints d'une forme peu ou modérément avancée de la maladie pour communiquer leurs nouvelles découvertes dans 18 mois. 
Si le médicament continue à montrer de bons résultats, il pourrait devenir le premier médicament jugé efficace pour ralentir les symptômes de cette dégénérescence neurologique irréversible.

En attendant, l’association France Alzheimer Réunion mène plusieurs actions visant à accompagner les malades et leurs familles souvent en souffrance et désarmées face à la maladie.
Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, elle organise des soirées de sensibilisation sur le thème « La communication avec la personne malade » (de 17h30 à 20h30) :

  • lundi 21/09 au CHU de Saint-Denis
  • mercredi 23/09 à la Clinique des Tamarins au Port
  • vendredi 25/09 à l'IFSI de Saint-Pierre


Publicité