réunion
info locale

Assises : il n'a pas 20 ans et comparaît pour assassinat

justice
Assises Vinguetama
©Réunion 1ère
Il n’a même pas 20 ans et déjà il se trouve dans le box des accusés. Samuel Pagnest comparaît devant la cour d’assises des mineurs pour assassinat. Pendant 2 jours, il doit s’expliquer sur la mort de Joshua Dain en octobre 2012 au Port.
Le jeune garçon avait succombé presque immédiatement aux multiples coups de couteau reçus alors qu’il quittait le lycée pour rentrer déjeuner chez lui. 

Joshua n’avait que 16 ans quand il a été poignardé. Ce 30 octobre, il sort du lycée Jean Hinglo où il est scolarisé pour la pause déjeuner. Selon plusieurs témoins, Samuel Pagnest l’aurait suivi et rattrapé un peu plus loin avant de lui porter 9 coups de couteau.

L’examen du corps révèlera 2 plaies mortelles au thorax faites avec un couteau d’environ 16 cm. L’agresseur présumé ne sera interpellé que le lendemain matin chez sa tante. Pagnest, jeune délinquant notoire, invoquera la légitime défense mais cette thèse est en totale contradiction avec les éléments de l’enquête qui, eux, mettent en exergue la préméditation. L'enquête, mettra en effet, en lumière également la persécution et le harcèlement dont était victime Joshua depuis un moment de la part de Samuel. Le jeune homme qui a toujours adopté une attitude dure et fermée n’a jamais exprimé d’empathie ni de compassion.

Ce fait divers avait plongé tout un quartier dans la douleur. Le jeune mis en cause est défendu par Me Marie Briot. S’il est reconnu coupable, le portois risque la perpétuité, réduite à 30 ans d’emprisonnement avec l’excuse de minorité. Mais comme il avait plus de 16 ans au moment des faits, la cour n’est pas obligée d’appliquer ce principe.
 
Publicité