publicité

Saint-Benoît : deux nouvelles gardes à vues. Deux Bège déférés et incarcérés

Deux nouvelles gardes à vue dans l’enquête des gendarmes de Saint-Benoît sur les incidents opposant les Bège aux Labonne. Lundi, David et Jonathan Bège ont été placés en détention provisoire. Leur adversaire est, lui, sous contrôle judiciaire.

© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Deux nouvelles gardes à vues ont débutées ce lundi 9 Novembre 2015. Les deux proches du clan Bège sont entendus dans le cadre d’une enquête pour tentative de meurtre.
En fin de journée, David et Jonathan Bège, l’oncle et le neveu âgés respectivement de 41 et 29 ans, ont été mis en examen pour tentative de meurtre et violences en bande organisée. A l’issue de leur passage devant le juge des libertés, ils ont été placés en détention provisoire.
Le troisième homme déféré au tribunal de grande instance de Saint-Denis appartient à la famille Labonne. Ce dernier a également été mis en examen pour violence avec arme, mais il est libre sous contrôle judiciaire.
 
Bagarre au couteau
 
Cette réponse judiciaire est consécutive aux affrontements entre ces deux clans la semaine dernière au centre-ville de Saint-Benoît. Ces deux familles de gros bras, employés communaux pour certains, se disputent le marché de la sécurité de la braderie commerciale qui se tient traditionnellement en fin d’année dans cette commune de l’Est.
Mercredi, les Bège et les Labonne décident d’en découdre. Ils se donnent rendez-vous sur le parking de la mairie. Au cours des échanges, une arme à feu est de sortie, puis un coup de couteau clôt les débats.
 
Un mort en 1996
 
Difficile dans ce pugilat de savoir qui a fait quoi… C’est désormais la mission des enquêteurs de la brigade des recherches locale. Après les arrestations des premiers suspects les militaires ont procédé à plusieurs perquisitions. Ils ont saisi, des fusils de chasse, des carabines 22 LR et des armes de poing. Un arsenal surprenant chez des bons pères de famille…
Si les Labonne apparaissent, les Bège, eux sont déjà connus… Leurs noms défrayé la chronique des faits divers dans les années 90 pour des affaires similaires. Les dossiers sont différents comme l’a souligné l’avocat de la famille, mais les faits sont très semblables. D’accrochages en accrochages, en 1996 la guerre des clans avait abouti à la mort d’un homme

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play