Moins de pesticides dans la nature

environnement
20151126 Pesticides et espaces verts
©Reunion1ere
1500 tonnes de pesticides ont été utilisées en 2011 par les agriculteurs à La Réunion. Il n'y a pas de données plus récentes.
1500 tonnes de pesticides (fongicides, herbicides et insecticides) sont utilisés par les agriculteurs à La Réunion, chaque année.  Des produits chimiques que l’on retrouve dans les nappes phréatiques, qui imprègnent les sols et qui, à chaque forte pluie, sont déversés en mer.
A La Réunion, les études ont montré qu’il n’y avait pas de problème  sur la qualité de l’eau. Mais qu'il fallait être vigilant.
La première source de pollution est constituée par les produits phytosanitaires utilisés pour protéger les cultures.
Un plan a été mis en place pour réduire l’utilisation des pesticides. Ainsi pour obtenir les aides communautaires, l’agriculteur s’engage à diminuer la quantité de produits chimiques .
Les producteurs de vanilles et de canne à sucre sont concernés.
Avec les subventions, ils reçoivent une formation à de nouvelles techniques pour réduire la dépendance de leur exploitation à ces produits chimiques, tout en maintenant la quantité et la qualité de leur production.
L’objectif est de diminuer de 50% l’utilisation des pesticides d’ici 2018.
 
Les pesticides sont utilisés également dans les espaces verts à la charge des municipalités. Trois communes ont  décidé de ne plus utiliser de pesticides et de réduire les déchets verts. 
Saint-Joseph, Saint-André et La Plaine des Palmistes veulent donner l’exemple à leurs administrés et les inciter ainsi à ne plus utiliser de produits chimiques dans les jardins. 

En images avec Marie-Ange Frassati et Patrick Petit.
En interview
  • Emilie Nataf, chargée de mission - Prévention déchets  à la CIREST

 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live