publicité

Vol Maurice-Paris : la fausse alerte à la bombe vue par la presse mondiale

Le Vol AF463 en provenance de Maurice, à destination de Paris a été détourné, dans la nuit de samedi à dimanche vers Mombassa au Kenya. Une bombe, qui s’est avérée fausse, a été découverte par un passager dans les toilettes de l’avion. La presse mondiale a suivi l’incident…

© Source Twitter -Paul Okonji
© Source Twitter -Paul Okonji
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’explosion de l’avion Russe au dessus du désert du Sinaï le 8 Novembre 2015, et les attentats de Paris le 13, sont encore dans toutes les mémoires.
C’est donc avec d’infinies précautions qu’Air France a géré l’alerte à la bombe sur le vol AF 463, parti ce samedi 19 Décembre 2015 de Maurice à destination de Paris.
 
L’AFP et Reuter, deux agences de presse (NDLR : la première française, la seconde anglaise) ont fourni l’essentiel des articles repris par la presse mondiale. De minutes en minutes, en Inde, en Angleterre, en Allemagne, les journaux se sont faits le relaie des événements à partir de l’atterrissage d’urgence sur l’aéroport de Mombasa au Kenya.
 
Une alerte suivie en direct

Dimanche, indiatimes.com parvient à joindre les autorités kényanes qui confirment, dans un premier temps, qu’une bombe a été découverte sur l’avion d’Air France.
Citizen.tv, télévision du Kenya, suit l’incident en direct et devient le relai audiovisuel mondial de toutes les chaînes.
Les 459 passagers et les 14 membres d’équipage sont sains et saufs. Ils ont tout de même été évacués en urgence en empruntant les toboggans du triple 7.

Du carton et un minuteur
 
La boite en carton, dissimulée dans une armoire des wc, contenait du papier et un minuteur de cuisine. Impossible de ne pas prendre la menace au sérieux explique le rédacteur du télégraph.co.uk.
Après des heures d’angoisse, les démineurs kenyans ont révélé qu’il s’agissait « d’une fausse alerte », relate lemonde.fr.

Les passagers du vol AF463 se souviendront longtemps de ce voyage. Ils ont finalement rejoint la capitale avec un peu plus de 24 heures de retard.
Une enquête a été ouverte pour découvrir au plus vite l’auteur de cette vraie fausse alerte…  
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play